samedi 16 janvier 2021

Le Juke-box du samedi - Mon fils, ma bataille - Daniel Balavoine

 

 

Quand on lit ce texte, on a peine à croire qu’il a été écrit il y a plus de quarante ans… « Le chanteur » y fait un constat sur le divorce, si juste, si moderne, si universel ! Ce qui me plait surtout dans cette chanson, c’est le titre : « Mon fils, ma bataille », c’est cette douleur exacerbée, c’est ce cri de l’homme privé de son enfant, c’est l’expression : « le fruit de mes entrailles »...

En 1980, le nombre de divorce explosait. En 1980, les pères commençaient à s’impliquer dans l’éducation de leurs enfants. Pourtant les juges confiaient systématiquement la garde des enfants à la mère.

Et puis, le 14 janvier 1986… c’est l’accident, le coup de massue, le coup du sort… Je ne sais pas vous… mais Daniel Balavoine me manque, son coup d’œil sur la société, ses coups de sang, ses coups de gueule :

"Les juges et les lois 
Ça m'fait pas peur, 
c'est mon fils, ma bataille 
Fallait pas qu'elle s'en aille, ho ho ho 
Oh j'vais tout casser si vous touchez 
Au fruit de mes entrailles 
Fallait pas qu'elle s'en aille, ho ho ho"
 
Daniel Balavoine, Mon fils, ma bataille (1980) 

4 commentaires:

  1. Je me souviens très bien du moment où j'ai appris son décès ! Il y a des personnes comme ça qui te marque ....

    "J'vais tout casser é é ... si vous touchez ... "

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...