samedi 17 novembre 2018

DVD - À la dérive - Baltasar Kormákur - 2018


Un corps qui s’enfonce inexorablement dans les profondeurs de l’océan. Une femme blessée qui se réveille dans la cabine d’un voilier envahit par les eaux. Le calme après la tempête. Ou plutôt l’angoisse. Où est passé son mari ? Ou est Richard ?

Seule perdue au milieu de l‘océan, plus de radio, aucun moyen de contacter qui que ce soit. S’en sortir coûte que coûte. Et soudain, aux jumelles, apercevoir quelque chose ou quelqu’un… Richard !


Inspiré de l’histoire vraie de Tami Oldham et Richard Sharp racontée dans un livre non traduit en français à ma connaissance, intitulé Red Sky in Mourning : A True Story of Love and Survival at the Sea, voilà un film qui vous fait passer par toute une palette d’émotions.

On plonge d’emblée au cœur de la tragédie, l’angoisse de la perte, puis l’alternance avec les moments de bonheur de la belle histoire du couple grâce aux flashbacks, les retrouvailles, la rage de survivre dans ce milieu hostile, la faim, la soif et enfin les hallucinations, ces incroyables hallucinations…

L’histoire est poignante. Les images sont superbes tantôt idylliques, pour les scènes à Tahiti par exemple, tantôt inquiétantes à souhait, pour celles de l’ouragan de force 5 qui va balayer l’embarcation, pour celles de survie.

Outre son casting, les deux acteurs principaux ont participé à de grosses productions (Divergente pour Shailene Woodley, Hunger Games pour Sam Claflin), la volonté d’attirer un public jeune est manifeste. On appuie beaucoup sur le côté, jolie histoire d’amour romantique qui vire malgré tout à drame. Drame dans lequel, la jolie jeune femme endosse finalement le rôle de la femme forte prête à tout affronter pour sauver la peau de l’homme qu’elle aime et de lui faire regagner la terre ferme sain et sauf. Et puis cette fin...

Un film réalisé par Baltasar Kormákur que je ne classerai sans doute pas parmi les meilleurs sorties au cinéma de l’année mais parmi les films d’aventures à voir pour passer un très bon moment.

Mais juste un conseil, évitez de le regarder si vous avez une sortie en voilier prévue prochainement...


D'autres avis sur Cinetrafic !


Un DVD Metropolitan Filmexport 
En DVD, Blu-Ray et VOD depuis le 07 novembre 2018




  Baltasar Kormákur
2018
Avec Shailene Woodley, Sam Claflin, Luna Campbell... 

jeudi 15 novembre 2018

Les vieux fourneaux - 5 - Bons pour l'asile - Lupano & Cauuet


"- La mairie a fait installer des cailloux pour empêcher des migrants de dormir sous un pont. Tu te rends compte de la bêtise, un peu ?"

Ils sont de retour et ils sont tous là, Antoine, Mimil, Pierrot, Sophie et Juliette ! Et le plaisir des retrouvailles est intact.

Nos vieux fourneaux sont plus militants et déterminés que jamais. Il faut dire que l‘époque ne manque pas en sujets de mobilisation, réfugiés, migrants, indifférence des uns, bêtise des autres… Et puis comme toujours au cœur de tout ça, la famille, l'amour au sens large, sans distinction entre liens du cœur et liens du sang.

Les grandes lignes posées, on rit aux trouvailles des auteurs, aux répliques vachardes qui font mouche, frappées du sceau du bon sens. Réjouissances encore avec les scènes du coup de gueule de Fanfan ou du coup de folie de Mimil.

Un cinquième tome réussi, toujours aussi politique, social, émouvant et vraiment drôle.

Les Vieux fourneaux, Bons pour l'asile, je ne sais pas mais bons pour nos zygomatiques, c'est certain !
  
 
L'avis d'Anthony : 

Dans ce tome 5, Bons pour l’asile, Les vieux fourneaux sont en pleine crise de… sénilité, plus barrés que jamais. 

Pierrot enchaine les provocations, les infractions, les agressions contre l’ordre établi. En bon anar véner, la bien-pensance,  le conformisme, le politiquement correct, lui il se les "carre dans l’oignon". 

Antoine doit partager la garde de son arrière-petite-fille avec son fils qu’on découvre enfin ! La pauvre petite Juliette "croule sous les croulants". 

Sous ses airs bonhommes, Mimile se met à « mimiliter » à sa façon et va immortaliser la rencontre de rugby France-Australie : son haka va faire la Une des journaux !

Un opus des Vieux fourneaux jubilatoire où la fiction rencontre l’actualité, où les générations se confrontent, où les rires et les larmes se font écho.

A consommer sans modération !
 




ISBN 978 2 5050 7141 9
56 pages
2018
12€
 

lundi 12 novembre 2018

Mauvais genre - Isabelle Villain


"C'était ma chambre qui devait être repeinte cette semaine-là. Je voulais du blanc, rien que du blanc, pour pouvoir accrocher mes nombreux posters de cinéma. J'y allais tous les dimanches avec mes parents, et les films d'Hitchcock étaient mes préférés. Je les connaissais tous par cœur. Je jouais devant ma glace, les dialogues entre Ingrid Bergman et Cary Grant, James Stewart et Doris Day, et bien évidemment ceux de Ray Milland et Grace Kelly. Le Crime était presque parfait. Un chef d’œuvre. Maman jugeait cette passion bien étonnante pour quelqu'un de mon âge."

Tout commence par un gamin qui reste un peu trop dans les jupes de sa mère. Surtout au goût de son père, un homme brutal et violent. Quand une fois de plus, une fois de trop, sa mère est rouée de coups, Hugo décide qu’il est grand temps que cela s’arrête…

Vingt ans plus tard, une ravissante kiné est sauvagement assassinée chez elle. L’équipe du commandant Rebecca de Lost est sur le coup. Quel lien peut-il bien y avoir entre les deux affaires ?


C’est un véritable « page turner » que signe Isabelle Villain avec Mauvais Genre !

Plongée en immersion dans une histoire de genre, de fantômes du passé, de rancune, au service d’un thriller terriblement efficace. C’est rythmé, prenant, avec des personnages attachants ayant une véritable épaisseur. L’auteur nous embarque à leurs côtés. On court, on a le souffle coupé, on tremble avec et pour eux. On ne veut plus les lâcher, on ne plus lâcher cette histoire avant la dernière page, heureux et déçu que ça s’arrête finalement trop vite !

Du nouveau, du bon et du très bon dès le 15 novembre chez Taurnada, vraiment Isabelle Villain, elle a tout d’une grande !!

"De l'autre côté de la porte laisse entrouverte, les voisins enfermés à double tour et bien emmitouflés sous leur couette douillette dorment à poings fermés. Ils n'entendent ni les cris ni le bruit sourd d'un corps qui tombe à terre." 


ISBN 978 2 37258 048 9
220 pages
2018
9,99€
(Livre reçu en service de presse)

vendredi 9 novembre 2018

Le Loup slip - 3 - Slip hip hip ! - Lupano - Itoïz - Cauuet



« Qui peut bien se laisser aller à une telle violence ? Un ours ? Un ogre ? Un monstre énorme, repoussant et gluant ? (Il avance à pas de loup en slip) (C’est comme avancer à pas de loup, mais en plus, on serre les fesses au fond de son slip). » 


Une créature, qui ne peut être qu’abominable, met la forêt en émoi. Elle tague toutes les affiches de la prochaine course « Rapide et furieux ». Le Loup en slip est appelé à la rescousse. Parviendra-t-il  à la retrouver et à l’affronter ?

La créature n’est évidemment pas tout à fait celle à laquelle on s’attend et ce pour notre plus grand plaisir. Elle s’intègre à merveille dans l’univers de la série en faisant un des personnages les plus drôles et finalement attachants.

En filigrane, un joli message sur l’entraide et le plaisir de retrouver une fois de plus nos Vieux Fourneaux préférés en fin d’album.

Un troisième opus drôle et touchant à la fois où l’on comprend que le slip est vraiment l’accessoire indispensable en toute circonstance…

Un Loup en slip au top de sa forme !

ISBN 978 2 5050 7142 6
40 pages
2018
9,99€
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...