dimanche 26 avril 2015

DVD - Les Âmes silencieuses - John Pogue (2014)



1974. Quand le Professeur Joseph Coupland se fait exclure de l’Université d’Oxford suite au caractère douteux de ses recherches, c’est accompagné de deux de ses étudiants et de Brian, jeune caméraman engagé pour l’occasion, qu’il se réfugie dans une demeure abandonnée dans la campagne anglaise. Isolé du monde extérieur, il va pouvoir laissé libre cours à ses désirs d’expérimentation sur la jeune Jane Harper qui serait, dit-elle, possédée par un fantôme nommé Evey.

Entre séances de spiritismes et manifestations surnaturelles ou non, surprise, la petite équipe va être parfois violemment malmenée sous l’œil de la caméra de Brian, tantôt à l’épaule tantôt en plan fixe. Un côté « amateur » qui donne du réalisme à l’histoire et ajoute une certaine proximité avec le spectateur. De même que le visionnage de séances filmées lors d’expérimentations passées de Coupland sur David, un jeune gamin, semble vouloir apporter une forme de crédibilité à l’ensemble.

Coupland va-t-il parvenir à ses fins ? Souhaite-t-il d’ailleurs plus guérir Jane ou se servir de son état ? Entre affabulation, réalité et fantômes du passé, nous allons vite être fixés…

Ma première surprise en regardant le générique, plutôt bien fait d’ailleurs, a été de découvrir que la Hammer produisait encore des films. Société de production anglaise de films d’horreur ou SF devenus cultes avec entre autres Christopher Lee ou Peter Cushing, elle s’était pour moi éteinte au début des années 80. Tel le phénix, il semble donc qu’elle soit parvenue à renaitre de ses centres. J’ai d’ailleurs trouvé que l’ambiance du film et notamment la maison dans laquelle il se déroule n’était pas sans rappeler La Maison de tous les cauchemars (Hammer House of Horror), anthologie de la Hammer diffusé en son temps sur la 5.

S’inspirant de faits réels, histoire qu’on y croit un peu plus, John Pogue n’évite malheureusement pas les clichés et ses personnages sont parfois un peu trop caricaturaux pour être véritablement crédibles, surtout les deux étudiants dont on ne retient même pas les noms des personnages qu’ils incarnent, c’est dire ! On notera qu’un des personnages cite L’exorciste, film sorti en 1973 soit l’année avant le déroulement de l’histoire et que Brian porte le même nom de famille que la jeune Regan du film mais la comparaison s’arrête là, n’est pas William Friedkin qui veut !

Comme quelques films produits par la Hammer en son temps, Les Âmes silencieuses, s’il n’est pas un film inoubliable, reste un film d'horreur efficace avec son lot d’effets spéciaux, de bruitages inquiétants, de télékinésie, de combustion spontanée et de morts plus ou moins violentes. Je mentirais en prétendant avoir été effrayé mais je dois bien admettre avoir sursauté deux fois, ce qui n’est déjà pas si mal…



Bonus
Bande annonce du film.
Bande annonce de Horns.
Bande annonce de La Dame en noir 2.
Rien d'autre... Peut-on vraiment parler de bonus ?



Merci à Metropolitan Filmexport pour cette découverte sortie en DVD le 26 mars 2015
et à Cinetrafic pour son opération « un DVD contre une critique » !




"Un bon moment de cinéma d'horreur qui évite le gore." From the avenue 


 Les Âmes silencieuses 
(The Quiet Ones)
John Pogue
Etats-Unis, Grande Bretagne, 2014
Avec Jared Harris, Sam Claflin, Olivia Cooke...

 

14 commentaires:

  1. Oui la Hammer produit à nouveau des films, ce qui n'est pas pour me déplaire parce qu'ils font des films d'horreur qui ne font pas trop peur et ça me convient bien ;) Je te conseille La Dame en Noir que la Hammer a produit en 2012, c'était son premier long métrage depuis une vingtaine d'année. J'ai préféré le film au livre ce qui n'arrive quasiment jamais. Il y a une ambiance bien gothique et on sursaute de temps en temps :)
    Ceci dit, je prends note de ces Âmes Silencieuses car, même si tu n'es pas hyper emballé, c'est le genre de films qui me divertit et parfois c'est tout ce que je demande à un film.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci du conseil ! C'est vrai que la bande-annonce donne plutôt envie...

      Supprimer
    2. Je l'ai vu également et je te rejoins dans ce que tu dis. Le réal' n'évite pas les clichés et les personnalités des deux étudiants ne sont pas très développés. Cependant j'ai bien aimé, j'ai fait quelques bonds dans mon fauteuil et j'ai beaucoup aimé l'ambiance de maison hantée. Ça m'a divertit :)
      Merci beaucoup pour ce cadeau manU, j'ai passé une bonne soirée !

      Supprimer
    3. Ravi de t'avoir fait ce cadeau ! :)

      Supprimer
  2. nous aussi on a sursauté ! et merci pour la tentation "La maison de tous les cauchemars" on va tenter d'y jeter un oeil voire deux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je regardais ça en deuxième partie de soirée sur la 5. Délicieusement angoissant mais je ne suis pas certain que ça ait bien vieilli...

      Supprimer
  3. Très intéressantes tes réflexions sur la cinématographie de l'horreur, mais NON NON NON ! Pas de film d'horreur dans mon salon ! Mes nuits sont déjà si courtes si en plus je rajoute de l'horreur ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. NON NON NON, je ne veux pas savoir pourquoi tes nuits sont si courtes... ^^

      Supprimer
  4. Comme tu le sais, j’aime bien ces films qui nous tiennent en haleine (tu as sursauté deux fois alors je sursauterais au moins dix fois…) et puis les scènes filmées avec la caméra à l’épaule, surtout quand ce n’est que certaines scènes comme dans celui-ci, ça j’adore! Comme tu dis ça ajoute une proximité en plus des frissons additionnels. Je ne me souviens plus d’ailleurs du film d’horreur à l’affiche il y a une bonne vingtaine d’années où l’ensemble du film était tourné caméra à l’épaule, un peu étourdissant à la longue, surtout au bout de deux heures, mais c’était très bien. Ça se passe dans les bois, j’oublie… En tout cas je serais curieuse de voir celui-ci avec ses bruitages de films d’horreur. C’est bien souvent d’ailleurs ce qui ajoute la dimension terrifiante à ce genre de films, surtout quand c’est bien fait!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Projet Blair Witch ! Des jeunes dans une forêt en pleine nuit à la recherche d'une sorcière...

      Supprimer
  5. Il me tentait bien celui-ci, ta chronique me donne envie, j'essaierais de le trouver prochainement ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A regarder dans le noir un soir d'orage... ^^

      Supprimer
  6. Tu as sauté sur qui deux fois ?

    L'exorciste reste mon film d'horreur de référence... Même s'il a vieilli - comme moi j'imagine. Mais bon c'était un autre temps... D'ailleurs, cela fait combien de temps que je n'ai pas regardé un film d'horreur. Mince, faut avant que je trouve quelqu'un sur qui sauter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'Exorciste reste LA référence absolue !
      En cherchant un peu, je suis certain que tu vas trouver... :)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...