lundi 16 mars 2015

Aucun homme ni dieu - William Giraldi



Russell Core est un écrivain de nature writing spécialiste des loups. Quand il est appelé par Medora Slone dont le fils a été emporté par une meute de loups quelques jours plus tôt, il est loin d’imaginer où tout cela va le conduire. En dépit du chagrin, Medora Slone ne se fait aucune illusion. Elle souhaite au moins que soient retrouvés quelques restes du corps de son fils afin qu’elle puisse les montrer à son mari parti combattre en plein désert pour sa patrie. Mais le lendemain de son arrivée, Russel Core va faire une découverte qui va tout remettre en question…

Bienvenue à Keelut, village reculé de l’extrême Nord de l’Alaska, comme aux frontières d’un monde qui n’a plus grand-chose à voir avec le nôtre. Dès les premières pages, on est happé par cette atmosphère inquiétante où le malaise ambiant vous saisit encore plus que la froidure du climat. La neige semble tout recouvrir de son immaculée blancheur pour mieux cacher une effroyable noirceur.

Encore plus hostiles que la nature environnante, les habitants ! Ici les gens ne voient rien et n’entendent rien. Chacun chez soi. On ne se mêle pas des affaires des autres. On ne se laisse pas impressionner, ni par les étrangers, ni par la police. Il y a des forces bien supérieures dont on doit se méfier et ce n’est pas la sorcière chaman du village qui vous dira le contraire…

Entre thriller et ouvrage de nature writing, une lecture coup de poing, une confrontation entre l’homme et la nature mais surtout entre l’homme et l’homme. La comparaison avec Sukkwan Island de David Vann est évidente mais serait vraiment réductrice tant William Giraldi, auteur dont on n’a pas fini d’entendre parler, livre une œuvre à part entière, puissante et marquante. Une construction maitrisée au service d’un suspens diabolique, un énorme coup de cœur en ce qui me concerne ! 

Aucun homme ni dieu, un périple au fin fond de l’Alaska comme aux tréfonds de l’âme humaine…

"L'homme est un loup pour l'homme" - Hobbes


"- Monsieur Core, avez-vous la moindre idée de ce qu'il y a derrière ces fenêtres ? De la profondeur de ces terres ? De leur noirceur ? De la manière dont le noir s'insinue en vous ? Écoutez-moi bien, monsieur Core, ici vous n'êtes pas sur Terre."

"Quelques minutes plus tard, une blancheur dévastatrice, des congères volantes, déferlant telles des vagues de neige à cette altitude, ondulaient le long de l'avion qui émergea de la houle au-dessus des collines. La beauté de ces terres étouffait sous la neige."

"Elle raconta aux autres villageois la soirée et la nuit qu'elle avait passées, arpentant les collines et la vallée jusqu'à l'aube rougeoyante, le fusil sur le dos et, noué à la cuisse, un cran d'arrêt de vingt-cinq centimètres. La vengeance qu'elle désirait avait le goût de l'acier."

"Son père lui avait raconté que les loups réussissaient à s'entendre entre eux à plus de cinq kilomètres de distance.
Ils s'entendaient hurler de si loin ? Avait-il demandé.
Et son père lui avait répondu :
Non, ils s'entendent respirer."

"Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au-dedans ce sont des loups ravisseurs."  


Un coup de coeur que je dois aux éditions Autrement que je remercie pour cet envoi, 
n'hésitez pas à allez consulter leur catalogue !




"Un roman noir sauvage et addictif" Jostein

"Un roman très réussi, ambitieux, efficace et dont l’issue est surprenante." ivredelivres



ombre et dur" Eeguab

"Une intrigue envoûtante et brutale" hop ! sous la couette


ISBN 978 2 7467 3968 0
310 pages
2014/2015
19€

32 commentaires:

  1. Il plane une menace diffuse et constante sur ce roman qui le rend inquiétant. Ces gens-là, qui vivent si loin de tout, de nos repères, de nos habitudes, sont d'ailleurs inquiétants... une belle découverte quoi qu'il en soit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette ambiance si particulière contribue incontestablement à la qualité de ce roman...

      Supprimer
  2. J'avais beaucoup aimé Sukkwan Island ( mais pas les autres de l'auteur) mais je trouve ce roman bien plus riche. Un auteur à suivre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le trouve également supérieur à Sukkwan Island que j'ai pourtant beaucoup aimé. Un auteur à suivre, c'est certain !

      Supprimer
  3. Un manU tentateur tssssss et je fais comment moi hein maintenant ?

    Un superbe billet qui donne envie de partir à la découverte des grandes plaines blanches et des loups !

    BisoU sur ta JoU qui pique ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne te reste plus qu'à le lire !
      BisoU dans ton coU...^^

      Supprimer
  4. Le beau billet que j’attendais avec impatience…! Tu m’as parlé avec tellement de passion de ce livre que je n’ai qu’une envie, m’empresser de le lire. Je ne doute même pas qu’un périple au fin fond de l’Alaska et une histoire de loups puissent me ravir. Si en plus on voyage aux tréfonds de l’âme humaine…

    « La neige semble tout recouvrir de son immaculée blancheur pour mieux cacher une effroyable noirceur ». J’aime ces mots-là tu sais... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu le liras, j'attends ton avis avec impatience... :)

      Supprimer
  5. Je l'avais offert à mon fils pour qu'il puisse me le prêter (c'est toujours comme ça). Il est là sur mon bureau et je vais le lire dès que j'aurai fini quelques autres obligés pour cause de délais Relay ou autres. Mon fils l'a aimé comme toi.Il m'a d'ailleurs cité aussi Sukkwan Island.A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira... Hâte de connaitre ton avis !

      Supprimer
  6. Il est dans ma pal, il va me plaire, c'est une certitude.

    RépondreSupprimer
  7. Oh là là ! Tu sais y faire pour titiller ma curiosité :) Et tous ces commentaires enthousiastes n'arrangent rien ;))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand un livre est aussi bon, on aimerait que tout le monde ait envie de le lire ! :)

      Supprimer
  8. Oh Putain ! Quel bouquin !!
    Je le mets de suite dans mon pense-bête...
    Et par ton billet, tu as su faire honneur à l'auteur. Il devrait t'engager pour ses campagnes de presse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais lui en toucher un mot, on ne sait jamais... ^^

      Supprimer
  9. C'est super tentant ce bouquin. Au secouuuuuuuuurs. Il me le faut :-) J ele note sur ma liste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirai même plus, il te le faut ! :)

      Supprimer
  10. Je note. C'est le genre de livres que j'aime bien. Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu le lis, n'hésite pas à repasser me donner ton ressenti ! :)

      Supprimer
  11. Mmh! Il est dans ma PAL. La comparaison avec Sukkwan Island, de David Vann, m'intrigue... car j'avais adoré! Je sens que je vais beaucoup apprécier!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un gros coup de coeur pour moi, j'attends votre avis avec impatience ! :)

      Supprimer
  12. évidemment j'ai pensé aussi à David Vann ! et ça m'a bien renversé l'estomac ! tu en as parlé bien mieux que moi je trouve ! merci pour le lien :-) @ +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nos avis sont différents et c'est ce qui m'a intéressé dans ton billet. L'impact que ce livre a eu sur toi montre la force de l'écriture de William Giraldi et ça c'est passionnant ! :)

      Supprimer
  13. Réponses
    1. Je ne dirai pas violent mais très très noir...

      Supprimer
  14. Je suis certaine que ce livre me plairait (ou plaira) beaucoup. Je note.
    Bon W.E. FLaure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un très très bon livre !
      Bon W.E. à toi aussi.

      Supprimer
  15. Je ne peux que noter. Je dois avouer que je ne connaissais pas, mais le résumé est alléchant. Et ta chronique, encore plus. Un dimanche matin très agréable pour moi! Merci beaucoup!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un livre à lire absolument ! Merci de ta visite !

      Supprimer
  16. Salut Manu.Comme tu l'as lu l'enthousiasme est partagé. Presque à l'unanimité. Je souhaite qu'on ne l'adapte pas au cinéma.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette enthousiasme me ravit !
      Je crois que l'ambiance serait difficilement transcriptible à l'écran...

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...