mardi 21 mars 2017

Tsunami mexicain - Joe R. Lansdale



Traduit de l'américain par Bernard Blanc

Putain qu’ça fait du bien !

Un bail que je n’étais pas reparti faire un tour au Texas chez mes deux potes Hap et Leonard.

Quand je suis arrivé, Hap venait de sauver la vie d’une gosse qui s’était fait salement tabasser et amocher par un malade. Elle en a même perdu un œil. Terrible. Le hasard a voulu que la môme soit la fille du propriétaire de l’usine de poulet dans laquelle il bosse. Le gars, tellement heureux que sa fille ait survécu, a offert 100 000 dollars à Hap en signe de sa reconnaissance.

Hap a d’abord refusé. Pas son style d’accepter du pognon comme ça. Pis, finalement, il s’est ravisé. Après tout, pourquoi refuser ? Et puis, je crois qu’il avait besoin d’oublier sa rupture avec Brett. Alors  il a décidé de nous offrir un petit voyage.

Du coup, nous voilà partis tous les trois pour une croisière direction le Mexique. Mais alors, comment vous dire, pas le genre La Croisière s’amuse, plutôt la croisière sanglante !

Déjà, les choses ont mal commencé sur le bateau, pas vraiment à la hauteur de nos espérances, et à terre ça s’est pas arrangé. Hap a trouvé le moyen de se dégoter un joli petit lot. Autant elle avait un joli petit cul, autant c’était un vrai nid à emmerdes. Après la croisière, la galère !

Quand on s’est fait attaquer par une bande de tarés, j’ai bien cru qu’on allait y rester. Un truc de malades, de vrais tueurs qui vous dézinguent la tête et réfléchissent après. J’avais l’impression d’être dans un Tarantino, gare aux éclaboussures ! Plus d’une fois, j’ai failli faire dans mon froc. Heureusement Hap et Leonard, en baston comme en amitié, ils assurent !

Bon, je ne peux pas tout vous raconter mais sachez que si  j’ai bien flippé, je me suis aussi bien marré, ils ont toujours de ces conneries à sortir ces deux-là !

Ah, j’m’en souviendrais de cette escapade au Mexique ! Putain qu’c’était bon !

 
Serie Noire
ISBN 978 2 07 030910 8
351 pages
2001/2007
21,50€
 

lundi 20 mars 2017

DVD - Elsie, monogame en série - Christina Zeidler (2016)



"Rompre, c'est difficile !"

Existe-t-il une bonne façon de rompre ? J’imagine que chacun a sa propre réponse, ou pas d’ailleurs, mais que la plupart du temps, on fait…comme on peut !

Elsie, elle, choisit de préparer un diner à sa petite amie, diner identique au premier qu’elle lui avait concocté pour la séduire. Pour couronner le tout, une fois l’annonce indirectement faite, elle la plante en compagnie d’un ami homo qu’elle a pris soin de convier pour ne pas la laisser totalement seule et désemparée après cette nouvelle un peu brutale. Beaucoup de calculs pour un résultat pas très classe, vous en conviendrez…

A Toronto, au sein de la communauté gay et lesbienne, les relations sont encore plus compliquées qu’ailleurs selon l’héroïne. On veut bien la croire mais j’ai surtout eu l’impression d’assister à des histoires de cœur en plein milieu bobo-branchouille. On évolue dans un cadre sympa, dans des milieux professionnels fun, médias, art, musique, on boit de la Blanche de Chambly avec une rondelle de citron et on se déplace à vélo dans des quartiers de Toronto qui bénéficient de jolies prises de vue.

Certes, on a quelques situations un peu décalées voire un peu barrées. La mère fofolle qui appelle de Montréal et s’obstine à nier la séparation de sa fille lesbienne ou peut-être est-ce carrément la sexualité de sa fille qu’elle nie ? Les copines font une cérémonie, pardon un « feu sacré », pour la mort le Charlie leur chat dans une scène plutôt ridicule qui finalement ne fait pas vraiment rire.

Restent des situations qui sentent souvent le vécu et beaucoup de tergiversations sur l’amour et ses hasards qui pourraient s’appliquer à tous types de relations amoureuses. Est-ce suffisant pour faire un film mémorable, je ne suis pas sûr, mais pour un petit film indépendant sympathique sans doute…




DVD sorti le 11 février 2017 chez Outplay.
 

  Merci à Cinetrafic et Outplay !


Christina Zeidler
2016
Avec Diane Flacks, Carolyn Taylor, Vanessa Dunn... 

mercredi 8 mars 2017

Les Shadocks - Thierry Dejean & Philippe Ug d'après Jacques Rouxel (by Anthony)




"C’était il y a très, très, très longtemps,
En ce temps-là, il y avait le ciel. »
C’était avant le réchauffement climatique…
C’était il y a très, très, très longtemps,
Les Gibis pouvaient faire pencher la planète
Tant ils étaient nombreux !
Mais c’était avant le Brexit…
C’était il y a très, très, très longtemps,
Quand Gibis et Shadocks pompaient ensemble
Pompaient, pompaient pour regagner la Terre…

Qui donc a dit que Jacques Rouxel était un visionnaire ?
Moi, je n’ai pas besoin de Cosmogol pour atteindre le septième ciel ni de Shadockaravel pour me plonger dans l’interprétation de Thierry Dejean et Philippe Hug.

Qui a dit que les pop-up étaient pour les enfants ?
Redécouvrir les Shadoks par le prisme de ce livre à système aussi appelé pop-up par certains Gibis, c’est subversif, transgressif et tellement régressif ! 

C’est le pompon ! Alors pompons ensemble avec les Shadocks ! 

http://www.heeza.fr/fr/
ISBN 978 2 36193 400 2
16 pages
2015
22€
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...