vendredi 15 décembre 2017

Les Cahiers d'Esther 3 Histoire de mes 12 ans - Riad Sattouf



"En fait, je devais aller dans le collège près de chez moi, et où va mon frère. Mais c'est une ZPEP, un collège violent où les filles sont harcelées par des garçons tous aussi cons que lui :
- J'viens d'lâcher une caisse pour toi, ouèche... Azy, tu sens ? Esther, tu sens ?"

Le quotidien d’Esther se poursuit sous nos yeux dans ce troisième tome consacré à l’année de ses 12 ans. Une année charnière avec notamment l’entrée en 6ème dans un lycée de Paris, pas le même que son frère, « cette usine à connerie ». J’aime toujours autant ces gentils quali ficatifs dont elle affuble volontiers son ainé !

Une foule de sujets sont abordés allant du look, des fringues, des copines, des conflits à l’école, des soucis de son âge donc. On découvre aussi ses réactions sur la politique, l’élection de Trump, les candidats à la présidentielle française mais aussi sur le risque d’attentat, sa tentative d’écriture d’un roman ou encore son amour étonnant pour Balavoine.

Par un tour de passe-passe dont je ne vous dirai rien, Esther finit enfin par l’avoir ce smartphone qu’elle espérait tant. Mais comme souvent quand on a tellement voulu quelque chose, une fois qu’on l’a, ça n’a plus vraiment le même charme et ne semble plus si important.

Si j’ai une fois de plus apprécié ces chroniques à hauteur d’enfant, ce regard sincère et sans prise de tête, je me demande quand même si Riad Sattouf et Esther vont arriver à conserver leur fraicheur et leur spontanéité sur la durée.

Merci à Babelio et Allary Éditions !


Du même auteur, Pascal Brutal ne m'avait pas du tout convaincu...
ISBN 978 2 37073 153 1
56 pages
2017
16,90€

dimanche 10 décembre 2017

Chien Pourri fait du ski - Colas Gutman & Marc Boutavant



Aussitôt sorti, aussitôt acheté, aussitôt lu ! Chien Pourri, j’adore tout simplement. Mon anti-héros préféré. Il n’est pas très beau même plutôt laid, il n’est pas très futé même plutôt benêt et pire que tout, il sent la sardine. Ça fait envie, pas vrai ? 

"Recherche chien de traîneau pour trainer les poubelles, station Chameaunix, vieux chat laid accepté."

Qui résisterait à une telle annonce publiée dans le journal "Le Parischien" ? Pas Chien Pourri et Chaplapla en tout cas. Les voilà donc partis pour les sports d’hiver ! 

"- Chaplapla, la roue de notre poubelle tourne ! Je vais devenir un chien de traîneau ! se réjoui Chien Pourri.
- Tu es plutôt un chien qui se traine mon ami.
- Ne sois pas rabat-joie, Chaplapla, à nous les sports d’hier !
- D’hiver, banane !"

Une aventure où les deux amis croiseront, comme chaque fois, de vieilles connaissances et feront de drôles de rencontres comme, allez savoir, avec "le minable homme des neiges" 

En dépit de quelques bons mots, jeux de mots, et d’une ambiance assez similaire aux huit tomes précédents, je me suis moins amusé dans ce dernier. Colas Gutman aurait-il un peu de mal à se renouveler ? N’étant pas le cœur de cible, je serai curieux de connaitre le ressenti de jeunes lecteurs… 


ISBN 978 2 211 23501 3
79 pages
2017
8,00€

dimanche 3 décembre 2017

Vide-grenier du dimanche ou presque ! (25)



La saison des vide-greniers est terminée, mon dernier billet date de début septembre, et je ne vous ai pas parlé de mes dernières trouvailles, les voici.


Tout d’abord, un dimanche faste d'octobre avec entre autres trois "beaux-livres" sur le cinéma : Les Amours du siècle de Roger Thérond et Stars en liberté, Les plus belles photos de tournage de Marc Brincourt et Guillaume Clavières les deux chez Filipacchi ; Jeanne Moreau de Jean-Claude Moireau chez Ramsay Cinéma. (3€ le livre environ)

Ensuite un livre signé Olivero Toscani, Gay pride, l’histoire chez Scali ; En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut chez Finitude (Blablas ICI); Politique d’Adam Thirlwell aux Éditions de l’Olivier ; Aquarium de David Vann que j’ai d’abord pris pour une édition Gallmeister mais qui n’en est pas une, étrange ; un livre de Textes de scène de Desproges ; Le Livre des illusions de Paul Auster chez Actes Sud ; Jeux de maux de David Loge chez Rivages, j’adore cet auteur, son humour, son univers ; Les Poissons ne ferment pas les yeux du grand Erri de Lucca chez Folio ; Wiggins et le perroquet muet de Béatrice Nicodème chez Syros Jeunesse et Un garçon d’Italie de Philippe Besson chez Julliard, lu et beaucoup aimé. (1€ le livre en moyenne)


Autre dimanche ou jour férié de novembre, 5 DVD dont les saisons 5 et 6 de la série Weeds, La Belle et la Bête de Disney en édition collector et surtout deux films de Tim Burton, L’Étrange Noël de monsieur Jack et Dark Sahdows. Enfin, un livre intitulé Québec Land aux Éditions Sarbacane (1€). Inutile de vous dire que je ne l’ai pas lâché avant de l’avoir réglé celui-ci, impossible qu’il m’échappe. Pour l’avoir lu depuis, s’il est amusant, je l’ai trouvé moins drôle que j’espérais.


Toujours en novembre, un superbe livre aux Éditions de la Martinière, Wild, Nature sauvage d’Europe (4€) ; Mort sur le Nil, l’adaptation BD du roman d’Agatha Christie (2€), ces adaptations sont souvent décevantes car trop simplistes par rapport aux romans mais je les tente toujours avec plaisir ; Les Nuits de la laitue de Vanessa Barbara chez Zulma (1€) et enfin La Bobine d’Alfred de Malika Ferdjoukh à L’École des Loisirs. Celui-ci, je l’ai lu depuis et adoré ! J’en reparle très vite.


Petit passage chez un nouveau bouquiniste. Un Philippe Besson à 7€ je crois, cher mais j’avais très envie de lire Une bonne raison de se tuer suite aux billets de Nad ICI et du Bison ICI. Au final, j’en ressors moins enthousiaste qu’eux, pas un de mes préférés. La bio de Virginia Woolf par Alexandra Lemasson, 2€ je crois.


Autre dimanche, une unique trouvaille mais quelle trouvaille, Hitchcock de Robert A. Harris et Michaël S. Lasky chez Henri Veyrier, un de plus dans ma collection pour 2,80€ !


Passage dans un dépôt vente il y a deux semaines environ. Blacksad Arctic Nation que j’avais déjà, je l’offrirai (4€) ; Deux livres sur le cinéma : des bios, une sur Judy Garland (4,90€) et une sur Grégory Peck (3€) ; Syngé sabour, Pierre de patience de Atiq Rahimi (1€) ; La Fenêtre panoramique de Richard yates en Pavillons Poche (1€) ; une enquête d’Agatha Raisin, Vacances tous risques de M.C. Beaton chez Albin Michel (1,50€), j’ai plutôt bien aimé la série, je vais pouvoir comparer ; L’Annonce de Marie-Hélène Lafon en Folio (1€) ; Vers la sobriété heureuse de Pierre Rabhi en Babel Essai (0,50€); De là on voit la mer de Philippe Besson en 10/18 (1€) et enfin Et je danse aussi de Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat, lu depuis, j’ai adoré, un coup de cœur !


Pour finir, hier petit tour chez deux bouquinistes Niortais et le plaisir de trouver Un petit livre oublié sur un banc de Jim (8€) à cause du billet de Cristina ICI qui date mais que j’ai toujours gardé en mémoire, Le Promeneur de Jiro Taniguchi chez Casterman (6,50€) et l’imposant ouvrage de Jean-Jacques Jelot-Blanc, grand spécialiste des séries, 30 ans de séries et de feuilletons à la télévision (13€). Enfin, Hitchcock par Hitchcock, un livre de 2012 chez Flammarion (6€) vient encore agrandir ma collection consacrée au Maître du suspens.


Bon dimanche à toutes et à tous !
 
 


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...