mardi 21 avril 2015

Maman a tort - Michel Bussi



Un gamin qui prétend avec insistance que sa mère n’est pas sa mère. Un psychologue scolaire très enclin à le croire. Le même gamin qui prétend que son doudou lui parle le soir dans son lit. Une commandante de police peu encline à croire les délires d’un gamin de trois ans et demi, d’autant moins qu’elle a une autre affaire urgente sur le feu. Mais le psychologue est sacrément mignon et elle est sacrément célibataire. Poussée par une amie, elle va donc se pencher sur cette drôle d’histoire centrée sur la mémoire. Et la mémoire d’un enfant étant ce qu’elle est, le temps presse…

Un mot sur les noms des personnages déjà : le gamin, Malone Moulin, le psy, Vasile Dragonman et la flic, Marianne Augresse. Volonté de l’auteur d’insinuer dès le départ des images dans l’esprit de son lecteur, un homme-dragon et une ogresse, pour mieux brouiller les pistes, allez savoir ?! Personnellement, ça m’a plutôt laissé perplexe… Ensuite, tout ce qui concerne la mémoire, des enfants en particulier, sans doute étayé par de sérieuses recherches m’a également laissé perplexe… Enfin, si Malone est un personnage attachant, ses pensées, ses réflexions et du coup sa crédibilité m’ont laissé une fois de plus perplexe

Je suis donc resté totalement extérieur à cette l’histoire souffrant d’un sérieux manque de rythme selon moi. A aucun moment je n’ai été embarqué comme je l’avais été par N’oublier jamais, autre livre de Michel Bussi par exemple. 

Maman a tort, je ne sais pas mais moi, elle m’a laissé…perplexe !


 Merci à Babelio et aux Presses de la cité 
pour cette lecture en exclusivité !

ISBN 978 2 258 11862 1
509 pages
2015
21,50€

Gribouille a beaucoup aimé chez Léa Touch Book !
Et l'avis du Livre-vie !


30 commentaires:

  1. Dommage, parce qu'il y avait tous les ingrédients pour faire un bon thriller.

    On ne peut pas faire une bonne pioche à chaque fois !

    Cela n'enlève en rien mon envie de faire connaissance avec Michel Bussi.
    Je resterai donc sur ta première impression avec " N'oublier jamais ".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'attendais à une lecture trépidante, ce ne fut pas le cas...
      15 jours pour le lire alors que j'en ai mis 2 pour "N'oublier jamais", c'est parlant !

      Supprimer
  2. Comme ça c'est réglé: je ne m'y frotterai pas ! Dommage, le senario était prometteur...

    RépondreSupprimer
  3. Ben voilà, tu as dit ce que tu avais à dire, et fort bien : on pige vite que tu es perplexe ! ;-)
    De cet auteur, ne pas louper 'Nympheas Noirs', scotchant (suspense), bluffant (rebondissements), intéressant (peinture et Giverny)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je note "Nymphéas Noirs" moi qui adore Monet et l'impressionnisme...

      Supprimer
  4. Je me sens déjà plus attirée par des titres comme « N’oublier jamais », que tu avais aimé, ou encore par « Ne lâche pas ma main », dont j’ignore complètement s’il est bon ou pas. Mais en tout cas, celui-ci est trop « perplexe » à mon goût… :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perplexe, vous avez dit perplexe ? J'en suis perplexe... ^^

      Supprimer
  5. Voilà un commentaire bien perplexe... et ça m'embête bien, car je le commence bientôt (comme toi, masse critique Babelio)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne souhaite qu'une chose, qu'il te plaise plus qu'à moi !

      Supprimer
  6. Bonjour manU, n'ayant encore rien lu de Michel Bussi, je ne commencerais certainement par celui-ci qui semble lorgner sur des histoires comme celles de Pierre Lemaître (qui elles sont vraiment réussies). Je passe donc. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai encore jamais lu Pierre Lemaître mais je prends note !

      Supprimer
  7. J'ai l'impression que ce livre t'a laissé perplexe, non ? En voilà un que je n'ajoute pas à mon pense-bête, ma PàL te remercie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est-ce qui peut bien te donner cette impression ???... :)

      Supprimer
  8. Hou Hou, comme quoi les goûts et les couleurs... Je l'ai dévoré en 3 jours et même si ce n'est pas son meilleur, ce roman reste à mon humble avis une bonne production. Merci pour ta chronique, @bientôt, Grybouille du "Léa Touch Book".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais tellement accroché à "N'oublier jamais" en dépit de certaines ficelles un peu grosses que je me suis lancé dans ce livre persuadé de tourner les pages à toute allure. Ma déception en a été d'autant plus grande...
      Ton avis enthousiaste permet de contrebalancer un peu le mien ! :)

      Supprimer
  9. j'avais beaucoup aimé N'oublier jamais mais celui-là du coup ne me tente pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, j'avais beaucoup aimé N'oublier jamais.

      Supprimer
  10. Quand tu en avais parlé, j'avais noté "N'oublier jamais" et avais aussi lu une autre bonne critique. Il es toujours en attente mais ... un jour !!!
    Bon W.E. FLaure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un jour viendra... Bonne semaine à toi !

      Supprimer
  11. Perplexe, quand le doute t'habite.
    Un roman à oublier, pour mon cas, puisqu'il te laisse si perplexe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant que ce n'est que le doute et pas Satan...

      Supprimer
  12. Beaucoup de perplexité...Du coup, je ne vais pas rester perplexe mais je vais franchement passer mon tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout ça n'est que mon humble avis... Il a plu à beaucoup de lecteurs et je suis persuadé qu'il va s'en vendre beaucoup !

      Supprimer
  13. Il me tente car c'est du Bussi, mais en même temps je n'ai pas envie de connaitre ce moment perplexe.....;)

    RépondreSupprimer
  14. Je n'ai jamais lu cet auteur mais je ne l'imaginais pas aller vers ce registre. Je ne commencerai pas ma lecture de Michel Bussi par celui-ci, c'est sûr!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est évidemment pas celui que je te conseillerai... :)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...