samedi 4 avril 2015

Ciné - Les Nouveaux sauvages - Damián Szifron (2014)



Un voyage en avion qui va prendre une tournure totalement inattendue. Une serveuse qui reconnait l’homme responsable de la ruine de son père. Une altercation entre deux conducteurs qui prend des proportions totalement surréalistes voire carrément dramatiques. Un ingénieur spécialisé dans les explosifs qui n’en peut plus de voir sa voiture embarquer par la fourrière. Une riche famille prête à tout pour couvrir la « bêtise » de son pauvre crétin de fils. Et le meilleur pour la fin, un mariage qui ne va pas du tout se passer comme prévu…

Avec Les Nouveaux Sauvages, l’argentin Damián Szifron signe un film à sketches totalement jubilatoire. Il nous montre des exemples incroyables de complets pétages de plomb. Ces nouveaux sauvages, ça pourrait être vous, ça pourrait être moi. L’époque est à la dépression, au stress et chacun y répond à sa manière, délibérément ou non…

L’ensemble est terriblement noir mais tellement extrême que le virage vers la comédie n’est jamais loin. On est effrayé, on reste sidéré par ces situations paroxystiques qui finissent par devenir hilarantes de folie ! Mon préféré est le sketch du mariage. Un mariage pareil, vraiment, je ne le souhaite à personne… Longtemps que je n’avais pas autant ri devant un film, à dire vrai, je pleurais de rire !

C’est novateur, c’est rythmé, c’est terrible et en même temps totalement désopilant donc à voir absolument !




14 commentaires:

  1. Il l'a vu ! Ce ne m'étonne pas... Tout ce qui est jouissif...
    L'occasion ne s'est pas présentée, mais j'aurais bien été le voir également... Ne serait-ce que pour la présence de Ricardo Darin. Et de l'Argentine. Putain, je vais mal tourner si je continue de regarder tous les films de Ricardo...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne se refait pas, le jouissif, je kiffe ! ^^

      Supprimer
  2. Il n'est pas sorti dans mon ciné et ça me désole parce que j'ai lu énormément de très bons avis. Dès que le DVD sort, je me jette dessus ;)

    RépondreSupprimer
  3. Ton billet est rapide et nous coupe le souffle, certainement comme ce film !
    Très envie de le voir, touchée, coulée je suis !

    Dariiiiiiiinnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn !!!!!

    Todos podemos perder el control ! TODOS !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un très bon moment de cinéma, vraiment, j'ai pris un plaisir fou à voir ce film !

      Supprimer
  4. Bonjour manU, 6 mois après l'avoir vu (en avant-première), je m'en souviens encore. Rien que le sketch d'ouverture, ça vaut la peine de voir le film. Celui avec Ricardo Darin aussi. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux sketchs dont tu parles sont effectivement particulièrement marquants...

      Supprimer
  5. Tu me fais découvrir un nouveau film : hop je le note ;)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai adoré ce film : il m'a littéralement scotchée. C'est du très grand cinéma d'auteur parce qu'il n'y a rien à jeter, parce qu'avec une très bonne interprétation des comédiens, un scénario en béton et des dialogues intelligents, on arrive à évader le spectateur. Bon, il faut s'accrocher quand même parce que les actes violents sont quand même fréquents, mais assez justifiés pour montrer le matraquage des consciences. Franchement, aucun bémol de ma part.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord avec ton analyse !

      Supprimer
  7. J’ai très envie de voir ce film pour « pleurer de rire »! Avec ces Sketches qui sont poussés à l’extrême pour en devenir « terriblement » drôles ^^
    Notre époque étant ce qu’elle est, j’anticipe même avec jubilation jusqu’où peuvent aller ces scènes de pétages de plomb! Un film complètement déjanté comme je les aime, qui sort des sentiers battus.
    Je viens de regarder la biographie de Damian Szifron, il a l’air d’avoir un sacré talent ce joli Argentin…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que te le conseiller, regarde et régale-toi ! :)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...