jeudi 19 mars 2015

La Surface de réparation - Alain Gillot



Sport national dans mon « pays de merde », le foot me laisse pourtant totalement indifférent, je n’y vois aucun intérêt. Par contre, je connais le syndrome d’Asperger pour avoir assisté à des conférences, lu sur le sujet et rencontré des personnes ayant des troubles autistiques dans le cadre de mon travail. C’est la raison qui m’a fait accepter la proposition de Babelio et des éditions Flammarion de lire La Surface de réparation, premier roman d’Alain Gillot.

L’histoire est simple. Vincent, entraineur de l’équipe de foot locale à Sedan, est un homme solitaire et sans attache. Un soir, il voit débarquer chez lui sa sœur Madeleine. Ils ne se sont pas vus depuis des années. Elle est accompagnée de son fils Léonard, ado qui est en fait atteint du syndrome d’Asperger. Elle n’a personne d’autre à qui confier Léonard pour deux semaines, le temps d’une formation.

Vincent accepte de garder son neveu, deux semaines, pas une de plus. Après un temps d’observation réciproque, la communication entre les deux hommes va se faire à travers le foot. Vincent, dont la carrière a été brutalement stoppée par un accident, est un passionné alors que Léonard trouve ce jeu simpliste et ne jure que par les échecs, jeu de réflexion plus en accord à son mode de fonctionnement. Il va pourtant se laisser prendre au jeu au-delà de toute espérance…

De son écriture fluide et accrocheuse, Alain Gillot nous entraine dans une histoire sans temps mort qu’il est bien difficile de lâcher avant de l’avoir terminée. Quand vous ne reposez pas un livre avant d’en avoir lu cinquante pages, c’est quand même bon signe. Je mettrai pourtant un léger bémol sur la fin. Tout se finit un peu trop bien, surtout la « rédemption » de Madeleine que j’ai trouvée un peu artificielle. Cependant, je ne vais pas vous mentir en faisant la fine bouche, je ne boude jamais mon plaisir et j’ai vraiment passé un très bon moment.

Avec La surface de réparation, Alain Gillot signe un « feel good book » à savourer sans modération ! 


 

"Une personne atteinte de ce syndrome ne perçoit pas les choses de la même manière que vous et moi. Ça ne veut pas dire qu'elle est folle ou débile. Bien au contraire. Par contre un Asperger est réellement différent, et il faut tout le temps en tenir compte."

Parution: le 01/04/2015
ISBN 978 2 0813 3386 4
223 pages
2015

21 commentaires:

  1. Ouh ben je le note direct celui là ! C'est autobiographique ou pas du tout ?

    C'est vrai que le syndrome d'Asperger est très peu connu et c'est bien que tu le soulignes à travers ce livre !

    Très envie de le découvrir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un roman mais j'ignore s'il est d'inspiration autobiographique...
      Je te l'envoie si tu veux ?

      Supprimer
    2. Vouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ;-) ^^

      slurp :D

      Supprimer
  2. Je ne connais absolument rien en foot mais on parle très peu du syndrome d'Asperger dans la littérature, un roman à découvrir donc!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bon moyen d'en apprendre un peu plus sur le foot et Asperger !

      Supprimer
  3. Un autre livre qui m’intéresse énormément, parce qu’il parle du Syndrome d’Asperger et que je pense qu’il faut un certain cran de la part d’un auteur pour aborder un sujet aussi difficile que complexe. Tu as beaucoup de chance d’avoir pu côtoyer dans ton travail ces belles personnes débordantes de curiosité et d’imagination. «Extrêmement fort et incroyablement près» est un autre roman qui en parle tellement bien. J’ai mis une semaine à me remettre de cette lecture…

    Bonne journée et puis, vive le blé!!! Vengeance sur les grenouilles…! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais déjà repéré ce livre, la va falloir que je m'y attarde...
      Bonne journée Belle des champs !! ^^

      Supprimer
  4. Je me fiche pas mal du foot aussi, en voyant le titre je me suis même dit que c'était un livre que je n'ajouterais pas à mon pense-bête. Comme quoi il ne faut jurer de rien ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis la preuve qu'on peut ne pas s'intéresser au foot et aimer ce livre !

      Supprimer
  5. Pour moi qui adore les premiers romans, c'est parfait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une écriture limpide et accrocheuse !

      Supprimer
  6. En train de le lire... ca se lit tout seul, même pour des personnes qui n'aiment pas le foot.

    RépondreSupprimer
  7. Bon, et au final, avec une fin qui se finit un peu trop bien, cela signifie que les sangliers remontent alors en première division ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va savoir ! Ne compte pas sur moi pour te le dire... :)

      Supprimer
  8. Clairement le foot n'est pas ma tasse de thé, mais tes chroniques oui! Donc me voilà notant consciencieusement ce roman sur mon petit carnet. Le syndrome d'Asperger m'interpèle beaucoup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus, je ne suis pas fan de foot et pourtant j'ai beaucoup apprécié cette lecture, comme quoi il faut parfois passer outre certaines de ses réticences...

      Supprimer
  9. Je ne connaissais pas du tout alors merci de cette découverte !! :)

    RépondreSupprimer
  10. pas tentée chez Krol, toujours pas chez toi! Y'a tant de choses à lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, ce n'est pas le choix qui manque donc inutile de se forcer !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...