lundi 30 mars 2015

DVD - Passer l'hiver - Aurélia Barbet (2014)



Deux femmes qui pourraient être mères et filles. Elles travaillent ensemble dans une station-service au bord d’une route. Un quotidien plutôt morne dans la grisaille ambiante. Le film s’ouvre sur un gros plan. Une femme se remaquille. Un visage visiblement marquée par la vie. Trop de douleurs sans doute. L’autre femme est plus jeune, le visage poupin. Mais toutes deux ont des envies d’ailleurs, une autre vie, un autre horizon. Chacune à sa manière, elles vont chercher à s’évader d’une existence qui semble aussi sombre et bouchée que le ciel d’hiver…

Un film à l’atmosphère hyper réaliste, une sorte de road movie dans lequel les déplacements se font en mobylette, dans une vieille Lada ou dans un utilitaire… La solitude, la maladie, la mort, l’errance, l’envie ou le besoin féroce de changer de vie…

Inspiré par une nouvelle d’Olivier Adam dont on reconnait parfaitement l'univers, je me doutais bien que je n’allais pas me bidonner de rire en regardant ce film et c’est confirmé ! Mais rien que pour le magnifique monologue de Claire qui nous éclaire sur ses blessures passées, ce film vaut le détour. Etonnante Gabrielle Lazure filmée sans fard, sans le moindre artifice au service de Claire, personnage douloureusement malmené par la vie… 

« C’est un voyage intérieur, surtout : le chemin qu’on parcourt à l’intérieur de soi, et qui peut être symbolisé par les routes, les voyages. » Gabrielle Lazure



Merci à Shellac pour ce DVD sorti le 06 janvier 2015
et à Cinetrafic pour son opération « un DVD contre une critique » pour cette découverte ! 
Allez faire un tour sur le site pour découvrir le classement des meilleurs films de l'année !
 



"Un rêve trouble et troublé comme entre deux eaux." From the Avenue !




Bonus

En bonus, plusieurs courts-métrages de d'Aurélia Barbet nous sont proposés
et ils sont particulièrement étonnants, donc à voir absolument !


Aurélia Barbet
France, 2014
Avec Gabrielle Lazure, Lolita Chammah...

20 commentaires:

  1. l'idée du road movie est bien trouvé je trouve. alors même si il était prévisible qu'on ne se bidonnerait pas, nous avons beaucoup apprécié ce film.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'univers d'Olivier Adam y est parfaitement retranscrit je trouve...

      Supprimer
  2. Je vois que tu avais prévu la bière pour te remonter le moral ;) Je ne pense pas que je me jetterai tout de suite sur le DVD parce que ça n'est pas forcément le genre de choses que j'ai envie de voir pour le moment mais j'en prends tout de même note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu as vu ce joli nom, "Rince-cochon" ! En fait, je vais te confier un secret, je n'en bois pas, j'en fais boire à mes invités pour pouvoir faire des photos !
      Mais ne le répète à personne ! ^^

      Supprimer
    2. Oui mais bien sûr ! Si tu crois ce que manU te raconte, tape 1 sinon tape 2
      .... 2 ;-)

      Supprimer
    3. dis, dis !!! tu m'invites ?????!!!!

      Supprimer
    4. Encore faudrait-il que tu t'arrêtes quand tu passes dans mon village...

      Supprimer
  3. Merci de ce partage, je le regarderai avec plaisir quand je serai "d'humeur" :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, mieux vaut ne pas être au 36ème dessous... :)

      Supprimer
  4. Non mais j'y crois pas "Une rince cochon" !!!! Alors là j'en suis toute émue :D et en plus c'est pour les invités ^^ J'ai ris en voyant la bière ...

    J'aime beaucoup Gabrielle Lazure et ce film me semble être tout en émotion... je prends !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était le but de faire rire un peu dans toute cette grisaille... :)

      Supprimer
  5. Je n'ai jamais entendu parler de ce film. Je crois qu'il pourrait me plaire. Olivier Adam est un auteur que j'apprécie bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On y retrouve l'ambiance de ses romans donc ça pourrait effectivement te plaire...

      Supprimer
  6. Ptdrrrrrrrrrrrrrrr de la Rince Cochon! Y’a de quoi là-dedans pour imbiber une grenouille! Crôa Crôa ^^
    T’as déjà terminé la bouteille de Spiritus?

    Changer de vie quand elle est aussi sombre que le ciel d’hiver. C’est bien dit! Gabrielle Lazure est magnifique. Il me parle ton film...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Talentueuse sans doute mais magnifique n'est pas le qualificatif que j'utiliserai dans ce film tant elle est filmée "sans fard"... :)

      Supprimer
  7. J'ai vu aussi le film avec Cinétrafic ma chronique devrait paraitre vendredi à l'occasion d'un nouvel article consacré à Olivier Adam mais je suis moins convaincu que toi par cette adaptation libre ( d'ailleurs on a aussi un peu d'Emannuel Carrère dans le personnage de Gabrielle Lazure) j'ai quand même trouvé cette adaptation un peu poussive, avec quelques (rares) dialogues ampoulés et une lenteur trop rédhibitoire pour moi... j'ai largement préféré les autres adaptations de romans d'Olivier Adam , de celles de Lioret à celles de Jalil Lespert en passant par la méconnue d'Améris sur Poids léger... bonne journée à toi!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il parait pour Emmanuel Carrère...
      Je n'ai pas trouvé ça "poussif" mais effectivement la lenteur, l'errance des personnages peut rebuter. Mais je n'ai pas de point de comparaison avec d'autres adaptations de ces œuvres, je n'en ai vu aucune !
      Quoiqu'il en soit, je vais lire ton billet avec intérêt !
      Bonne soirée à toi !

      Supprimer
  8. Oh, voilà un film dont la lenteur pourrait me plaire. En plus une adaptation d'Olivier Adam... Certainement que l'occasion se présentera à moi et que je reviendrais donc donner mes impressions. Parce qu'une Rince-Cochon ne se refuse pas en regardant un tel film...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi qui connais bien l'univers d'Olivier Adam, ton avis serait intéressant...

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...