vendredi 19 décembre 2014

Ce n'est pas toi que j'attendais - Fabien Toulmé

Mais je suis quand même content que tu sois venue...




Fabien et sa femme sont déjà les heureux parents d’une petite Louise en pleine forme quand s’annonce pour eux un nouvel heureux événement.

Une grossesse qui commence au Brésil et s’achève en France. Une grossesse tout au long de laquelle Fabien ne cesse de s’inquiéter sur les risques encourus par le bébé. Le jour de la naissance de sa deuxième fille, il s’inquiète encore. Quelque chose cloche chez Julia.

Cependant, des infirmières aux médecins, tout le monde se veut rassurant. Tout va bien. Pourtant quelques jours plus tard, le verdict tombe tel un coup de massue, Julia est trisomique.

Comment accepter l’inacceptable ? Comment faire face à ce drame ? Comment se comporter avec cette enfant qu’il ne parvient pas à toucher, qu’il ne parvient pas à aimer ? Et surtout à quoi bon ? Toutes ces questions qu’il se pose et qu’on se pose forcément…

Dans ce témoignage aussi poignant que bouleversant, Fabien Toulmé fait le choix de ne rien cacher. Loin de toute forme de politiquement correct, il ne passe rien sous silence. Son récit est franc, direct, cash. Les mots sont parfois durs car la douleur est vécue, authentique, réelle. Rien ne sert de l’atténuer après coup.

Colère, douleur, larmes, le chemin sera long et semé d’obstacles avant d’en venir à l’acceptation. Un émouvant roman graphique plein de sincérité et d’humanité. Une réussite à lire absolument !

Ce n'est pas toi que j'attendais de Fabien Toulmé, un grand cri d'amour...




"- Les enfants trisomiques sont super gentils, affectueux. On les appelle les "enfants bisous".
- Ah oui ? Les enfants bisous ? Moi, j'aurais quand même préféré un "enfant normal qui fait des bisous"."

"Ce qui devait être l'un des jours les plus heureux de ma vie était devenu un véritable cauchemar. Comme s'il s'agissait de l'enterrement de ma Julia, celle espérée pendant neuf mois."

"Au Brésil, ils ont une façon un peu plus optimiste de parler d'enfant trisomique. 
Ils disent qu'il s'agit d'un enfant spécial. Spécial au sens d'exceptionnel."



ISBN 978 2 7560 3550 5
244 pages
2014
16,50€
Les avis de Sandrine, Noukette et Jérôme.

18 commentaires:

  1. Lu et approuvé, à lire absolument, je le conseille autour de moi...très beau billet ...

    RépondreSupprimer
  2. Voila, à lire absolument. Je l'ai déjà offert plus d'une fois et je l'offrirai encore, c'est certain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, j'ai bien l'intention de l'offrir aussi.

      Supprimer
  3. La sincérité de Fabien Toulmé m'a touchée aussi. C'est très émouvant pour une femme de lire les sentiments d'un jeune papa, et là, vu le contexte, c'est encore plus fort.
    C'est un bel exemple d'amour qui se construit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une fois de plus, tu trouves les mots justes Sandrine...

      Supprimer
  4. J'ai entendu parler de ce livre au JT de France 2. L'auteur a donné une interview très touchante. J'avais sélectionné cette BD au dernier Masse Critique mais je n'ai pas été retenue, j'espère que le Père Noël la glissera sous le sapin :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va encore être chargé cette année ce bon vieux Père Noël... :)

      Supprimer
  5. Ben voilà un joli thème et un joli livre à offrir et recevoir !

    Tu me donne envie de lire cette BD et le graphisme semble délicieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très belle histoire, très beau moment de lecture, plein de belles émotions...

      Supprimer
  6. Un grand cri d'amour et l'histoire d'une magnifique rencontre, nous sommes d'accords !

    RépondreSupprimer
  7. J'avais déjà repéré ce livre au thème difficile et touchant mais ton avis me donne encore plus envie de le lire :-) Bonnes fêtes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, j'espère que tu aimeras autant que moi ! :)
      Bonnes fêtes à toi aussi !

      Supprimer
  8. Je suis souvent venue lire ce billet. Tes mots transmettent les émotions avec tellement de sensibilité…

    Le chemin vers la paternité est déjà un grand voyage. Quand on y rajoute l’acceptation de « l’inacceptable », le chemin est sans doute beaucoup plus long à traverser. Mais je crois en la force des sentiments, que tu nommes si justement le « grand cri d’amour », et qui nous font traverser les obstacles que la vie nous impose.

    En lisant tes mots sur ce billet, j’ai repensé à cet extrait du Petit Prince :
    « C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui rend ta rose importante ».
    Je l'ai souvent emprunté pour exprimer mes sentiments envers ceux que j'aime. Le temps consacré aux êtres aimés est inestimable…

    Bravo manU pour ces mots-là…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Le temps consacré aux êtres aimés est inestimable…"

      Merci à toi !

      Supprimer
  9. C'est vrai que c'est plein d'humanité. Sa faiblesse et son besoin de la reconnaître pour sienne.
    Très beau témoignage.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...