samedi 21 janvier 2012

Petits meurtres entre voisins - Saskia Noort

Petits meurtres entre voisins 

Saskia Noort

folio policier 613
ISBN 978-2-07-043118-1
(échangé via www.pochetroc.fr)



Quatrième de couverture:
Traduit du néerlandais par Mireille Cohendy

Prix SNCF du Polar européen 2010


Des maisons bien entretenues, des pelouses verdoyantes et des rues calmes où les enfants peuvent jouer... Voilà ce que recherchaient Karen et Michel lorsqu'ils se sont installés dans ce petit village de la banlieue d'Amsterdam. Devenus amis avec leurs voisins avec qui ils partagent le goût du bon vin et un certain art de vivre, ils n'ont pas regretté un instant leur décision.
Mais quand un violent incendie ravage la maison de l'un de ces couples parfaits, le vernis se craquelle. Derrière les jolies façades se dissimulent rancoeurs, jalousies, malversations et adultères. Evert a-t-il vraiment mis le feu à la maison après avoir drogué sa femme et ses enfants ? Pourquoi Hanneke s'est-elle jetée par la fenêtre de l'hôtel où elle s'était réfugiée ? Karen, qui ne parvient pas à accepter ces morts, commence à gêner avec toutes ses questions...



Mes impressions:

Un petit village de la banlieue chic d’Amsterdam, ses jolis pavillons cossus, ses couples heureux… Enfin en apparence car derrière les façades, quand on gratte un peu, le vernis craque. On se croirait un peu dans Desperate Housewives , des voisins, des adultères, des trahisons…

C’est avec la mort d’un de ces voisins, Evert, dans l’incendie de sa maison que tout bascule, que la vie rose bonbon de ces nouveaux riches vire au noir. Tout leur petit monde et en même temps leurs belles certitudes s’effondrent.

Karen est la dernière à avoir emménagé dans le quartier. Après avoir eu du mal à s’adapter à sa nouvelle vie et surtout son nouveau voisinage, elle réussit à se faire une place dans cet univers qu’elle admire et envie. Elle parvient même à intégrer leur select « Club des dineurs », un must. C’est elle l’héroïne et le personnage le plus intéressant du livre, celui dont la psychologie est la plus fouillée. Karen n’est pas parfaite. Elle est envieuse de la vie de ses voisins par exemple. Elle a des désirs sexuels pour un de ses voisins. Elle est tiraillée entre son mari, ses enfants et l’envie qu’elle a de donner libre court à ses pulsions. De même, partagée entre sa fidélité à la mémoire de sa meilleure amie et voisine Hanneke, retrouvée défenestrée, et sa volonté de découvrir la vérité, elle devra faire des choix…

Malheureusement, les autres personnages sont bien moins fouillés et donc bien moins intéressants. L’histoire est prenante mais sans plus. Le dénouement arrive mais sans grande surprise ce qui pour un polar est tout de même un peu dommage.

En conclusion, un polar sympathique à l’écriture fluide donc qui se lit vite et bien mais qui n’est pas particulièrement mémorable.

10 commentaires:

  1. Je ne l'ajoute pas à mon pense-bête mais je suis contente d'avoir lu ton premier billet ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi d'avoir pris le temps de le lire ! :)

      Supprimer
  2. C'est drôle que tu ais fait un premier billet sur un livre qui ne t'a pas plus intéressé que ça !

    Je retrouve bien ta plume ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, je ne sais pas si c'est vraiment le premier billet que j'ai écrit.
      J'avais un blog Skyblog sur lequel j'avais mis quelques billets que j'ai reposté ici...

      Supprimer
  3. Premier billet, yaouhhhh! Si ton roman n’est pas « mémorable », ton premier billet, lui, il l’est, et donne le coup de départ à pleins d’autres billets que j’aime trooop découvrir! :D
    Crôaaaaa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que j'aurais pu commencer par un coup de coeur !
      Comme on dit chez nous, ça m'a pris comme l'envie de ch... ^^

      Supprimer
  4. Bon alors...
    Finalement, est-ce que Karen s'est tapée son voisin ?

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...