lundi 29 août 2016

Monsieur Origami - Jean-Marc Ceci



"- Toute beauté a sa part d'ombre.." 

Devenue expert dans la fabrication de papier, le « washi », Maître Kurogiku vit dans une ferme en ruine quelque part en Toscane. Là, il s’adonne à la culture des « kozo », ces mûriers qui lui procurent le papier indispensable à sa passion, l’art de l’origami.

Il plie, déplie, replie, observe et semble parfois même écouter le murmure du papier. L’origami comme source de réflexion et de méditation.

Un jour, arrive le jeune Casparo, horloger qui rêve de créer la montre la plus complexe qui soit…
 

Avec Monsieur Origami, Jean-Marc Ceci livre un premier roman lumineux à l’écriture épurée à l’extrême. Comme souvent dans ces romans d’inspiration asiatique, peu de mots suscitent émotion, réflexion et introspection. Une ambiance pleine de poésie qui rappelle parfois celle des haïkus. Peu de mots, beaucoup d’images.

Une lecture à rapprocher de Neige ou de Zen de Maxence Fermine mais qui ne me fera cependant pas oublier ces deux coups cœur…


Merci à Babelio et aux éditions Gallimard !


Un autre avis From the avenue
Gallimard
ISBN 978 2 07 019772 9
168 pages
2016
15€
  

18 commentaires:

  1. Je sens que je vais beaucoup me plaire dans ce genre d'ambiance...!

    RépondreSupprimer
  2. Le fait que tu cites Fermine ne peut qu'attirer mon attention ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Référence omniprésente tout au long de ma lecture...

      Supprimer
  3. Il a l’air tellement beau ce roman… « Écouter le murmure du papier », quelle poésie <3

    Quelques mots, juste les bons, pour provoquer des marées d’émotions. J’aime ces auteurs, à l’écriture épurée, qui vont à l’essentiel. Ça fait du bien… On se sent presqu’en apesanteur. Introspection, méditation, réflexion, tout est là.

    Et une lecture à rapprocher des écrits de Maxence Fermine. Je ne l’ai pas encore lu mais je sens déjà la douceur de ces mots…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apesanteur, introspection, méditation...
      Dis-donc, tu n'aurais pas enlevée tes mouffles et jouée du majeur !!!

      Supprimer
    2. "Quelques mots, juste les bons", je ne sais pas mais en tout cas, j'ai essayé...

      Supprimer
  4. Elle est belle ta photo ! Fermine ? Belle référence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci krol !
      Des vieux réveils chinés... :)

      Supprimer
  5. Et moi, je le mets de suite dans mon pense-bête. Un billet épuré, économie de mots, mais qui succite la nostalgie des écrits zen de Fermine et la méditation d'une inspiration japonaise.

    RépondreSupprimer
  6. Et pourquoi que toi tu as été sélectionné pour ce livre et pas moi hein ! grrrrr
    C'est injuste et plus encore maintenant que j'ai lu ton billet !

    Tssss... Je le veux ! et Hops dans mon pense bête aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourquoi que moi je n'ai même pas été pré-sélectionné ?
      C'est trop injuste !

      Supprimer
    2. Allez les enfants, calmez-vous, la récréation est terminée !
      Et si vous êtes bien sages, il sera bientôt dans votre boite à lettres à l'un et à l'autre...

      Supprimer
  7. de temps en temps, j'aime les styles épurés. Elle est belle ta photo :)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...