mercredi 16 décembre 2015

Jacob, Jacob - Valérie Zenatti




« A quoi ça sert de faire sauter une pierre sur l’eau ? avait demandé Gabriel. A rien lui avait répondu Jacob, mais si tu tiens la pierre assez longtemps dans ta main, si tu la serres pour sentir ses deux faces lisses entrer dans  ta chair, elle fait un peu partie de toi et quand elle bondit sur l’eau, c’est comme si toi, tu avais ce pouvoir, tu sais que les catholiques, ils disent que Jésus a marché sur l’eau, c’est drôle hein, et Gabriel avait aussitôt entrepris  de choisir le meilleur des cailloux. » 

Ce livre me tentait depuis longtemps et sans bien savoir pourquoi, je n’arrivais pas à m’en saisir vraiment. Il aura fallu que je rencontre son auteure aux Littérature Européennes Cognac 2015 pour que l’envie se fasse impérieuse.

Jeune juif de Constantine issu d’une famille modeste, Jacob est envoyé pour libérer la France en juin 1944. Sa famille, notamment sa mère, est partagée entre la fierté de le voir partir, pour une cause qui fera de lui un héros, peut-il en être autrement, et la peur de ne pas le voir revenir.

La situation est grave, l’urgence est palpable. Urgence qui se ressent dans le rythme du roman. Des flots de paroles et de pensées qui s’entremêlent et se bousculent. Et si le temps était compté ? Qui peut le savoir ? 

« Adossé à un palmier, un adolescent au corps noueux avait fixé Jacob avec un désir plus franc que les filles de la place et Jacob était resté interdit quelques secondes avant de tourner la tête pour fredonner avec le chanteur, mais les yeux du garçon avaient continué à creuser leur empreinte sur sa nuque, dans ses reins, à quoi sent-on ce genre de chose, un regard sur soi, même de dos, il n’avait pas d’explication. » 

Valérie Zenatti dit que Jacob, Jacob n’est pas seulement le récit de la vie d’un homme mais « l’écho de sa présence ». Une présence lumineuse qui fait de Jacob un personnage auquel on s’attache d’emblée. Et puis, il y a les couleurs, les odeurs, les saveurs, les images gorgées de soleil.

C’est beau, c’est fort, c’est Jacob,Jacob


ISBN 978 2 8236 0165 7
166 pages
2014
16€

24 commentaires:

  1. Je ne connais que ses romans jeunesse, il faudrait que je découvre sa production adulte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, j'étais persuadé d'avoir lu un avis sur ce livre chez toi et je n'ai rien trouvé.

      Supprimer
  2. Je veux tellement le lire depuis sa sortie, il va sortir début 2016 chez Points, j'ai hâte de le lire :)

    RépondreSupprimer
  3. Est-ce qu'il danse danse aussi le Rabbi Jacob Jacob ? :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'il est bête, bête, ce Bison, Bison ! :D

      Supprimer
    2. C'est vrai qu'il est bête ce Bibi sonson ;-)

      Supprimer
    3. Lol
      C'est aussi pour ça qu'on l'aime ! ;)

      Supprimer
  4. Je ne me lasserais pas de lire et relire encore cette première citation tellement je la trouve belle et forte… <3

    Il y a eu tant de solitude et de peine pour ces parents qui ont vu leur enfant partir à la guerre. C’est terrible, je n’arrive même pas à l’imaginer sans qu’un frisson d’empathie se tourne vers ces familles.

    « À quoi sent-on ce genre de chose, un regard sur soi, même de dos, il n’avait pas
    d’explication. »

    Valérie Zenatti a l’air d’avoir une force incroyable pour décrire l’âme humaine.

    Wow, c’est une vraie perle que tu as tenu entre tes mains et auquel tu rends hommage par ton super billet…!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a beaucoup de beaux passages mais ce sont vraiment les deux que j'ai préférés.
      S'ils ne sont pas forcément représentatifs du sujet du livre, ils le sont, je trouve, de l'écriture de Valérie Zenatti.

      Supprimer
  5. Toujours pas lu cette auteure moi, ça va devenir urgent...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, il serait dommage de passer à côté !

      Supprimer
  6. je la connaissais version kids, mais encore jamais lu pour les grands ;-) ton enthousiasme me donne envie ! merci.

    RépondreSupprimer
  7. Je le lirai, c'est sûr. Ton billet est tentant (comme souvent!)

    RépondreSupprimer
  8. Il va vraiment falloir que je me décide à lire cet auteur. À chaque fois que je lis un billet sur un de ses livres, il est très enthousiaste :)

    RépondreSupprimer
  9. C'est vrai de très belles citations tu nous proposes. Et moi non plus je ne connais pas cette auteure.

    Tu sais mettre l'eau à la bouche toi ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta médiathèque l'a peut-être ! Merci. ;)

      Supprimer
  10. Et bien voilà, on part en we, et quand on revient, on nous sert sur un plateau une sacrée tentation! Grrrr...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut bien un peu de lecture pour occuper les vacances ! ;)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...