jeudi 2 juillet 2015

Dans le temple - Kim Mi-hye & Choi Mi-ran


Traduit du coréen par Lim Yeong-hee et Françoise Nagel 



C’est dans le brouillard d’une fin de nuit que commence cette histoire.

Un jeune enfant, accompagné par sa mère, affronte les brumes d’une inquiétante forêt pour atteindre le temple de Seokguram et prier le Bouddha de faire revenir son père parti combattre les pirates japonais.

Une fois le temple atteint, sa pénombre est encore plus angoissante. Et les Huit Dieux Gardiens ne semblent pas décidés à laisser quiconque pénétrer. Le Bouddha semble bien proche et bien loin à la fois…

Temple de Seokguram

Une histoire toute en douceur qui passe de l’ombre à la lumière, au propre comme au figuré, notamment grâce à ses illustrations au fusain et à l’encre de Chine. Une petite merveille de zénitude !

Fleur de lotus

Petite merveille que j'ai dégoté dans la bouquinerie la plus sympa de toute la Charente-Maritime, La Porte des livres, dont je vous invite à visiter la page Facebook et où je vous invite surtout à vous rendre si vous passez dans le coin durant vos vacances. Il y en a pour tous les goûts et sa propriétaire se fera un plaisir de vous y accueillir.


Fleur de lotus selon Choi Mi-ran

"Le temple de Seokguran a été construit à l'endroit précis où arrivent les premiers rayons du soleil jaillissant de la mer. Les gens qui l'ont construit y ont mis tout leur cœur et toute leur âme.
Les habitants de l'ancien royaume de Silla venaient y prier pour que leurs vœux soient exaucés."


ISBN 978 2 8097 0271 2
48 pages
2011
13€

16 commentaires:

  1. Quelle merveille ces éditions Picquier Jeunesse.
    Si l'histoire est faite pour la jeunesse - comme son nom semble le promouvoir - le soin apporté aux illustrations, le grammage du papier font de ces éditions un attrait particulier pour les plus grands.
    Et quand on me parle de Bouddha, je m'assois aux abords du temple (à défaut d'un bar) pour vider mon esprit (à défaut mon pastis)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord pour les éditions Picquier Jeunesse, un vrai gage de qualité.
      N'oublie pas les glaçons ! ;)

      Supprimer
    2. Les glaçons ?! et diluer mon pastis !!

      Supprimer
    3. Sacrilège ! Je n'y avais pas pensé !!...

      Supprimer
  2. Ce petit livre m'a l'air d'un petit bijou. Une jolie trouvaille que tu nous proposes comme d'hab ...

    Tout comme cette fleur de lotus qui s'épanouit dans la boue et la vase et nous offre sa délicate beauté et sa fragrance délicieuse...

    Touchant ...

    Des Bouddhas j'en ai plein la maison symbole de paix, sérénité et sagesse.

    "Nam-myoho-renge-kyo"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La photo de fleur de lotus, c'est un souvenir de vacances au Pays Basque, jardin public de Bayonne... :)

      Supprimer
  3. Toujours très beaux les albums de cet éditeur. Celui-là ne déroge pas à la règle on dirait.

    RépondreSupprimer
  4. Je le note. Je suis séduite par ta chronique! Merci beaucoup!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un petit livre à la douceur envoutante...

      Supprimer
  5. j'ai un souvenir lointain de cet album, mais un bon !

    RépondreSupprimer
  6. Je trouve l'ensemble magnifique :) !!!

    RépondreSupprimer
  7. Ce qui me touche profondément du monde asiatique c’est cette poésie de l’instant capturée à travers les images, les odeurs, les couleurs, le calme serein des éléments ou encore cette douce « fragilité » qui émane d’une fleur de lotus et qui nous donnerait envie de pleurer devant tant de beauté.
    Je me sens touchée par ce billet qui parle d’un petit livre qui semble t’avoir ému…

    Quel beau livre que tu as trouvé là. Dire que ce temple a été construit là où les premiers rayons du soleil jaillissent de la mer…. <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Cette poésie de l'instant"...
      C'est tellement bien !
      On ne t'a jamais dit que tu devrais écrire ?... ;)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...