samedi 23 mai 2015

Sans raison - Mehdy Brunet



"Je vais les buter papa ! Et ils vont souffrir." 

Alors qu’il rentre d’une soirée foot avec son fils, Josey Kowalsky, a la désagréable surprise de trouver la maison dévastée, maculée de flaques de sang. Sa femme et sa fille ont disparu. Dans le garage, son chien est pendu, égorgé.

Qui a bien pu faire une chose pareille et pourquoi ? Où sont passées sa femme et sa fille ? Autant de questions qui vont trouver un début de réponse dans une vidéo envoyée en pièce jointe d’un mail. Face à une bande d’hommes cagoulés, l’horreur des actes commis et la monstruosité de la situation le frappent de plein fouet. Une barbarie sans nom et, à priori, Sans raison.

Marqué à jamais par ces images atroces, n’ayant plus rien à perdre, Josey Kowalsky n’a désormais plus qu’une obsession, venger la mort de sa femme et de sa fille. Aider par son père, il va s’employer à éliminer un par un les auteurs de ces actes abjects. Œil pour œil, dent pour dent, sang pour sang…

Avec ce premier roman, Mehdy Brunet réussit un thriller totalement addictif qui démarre sur les chapeaux de roue. Dès le prologue, il nous accroche pour ne plus nous lâcher. Même si on ne peut pas cautionner que le héros fasse justice lui-même, l’empathie fonctionne à plein. On se dit que dans la même situation, on serait aussi animé par ce sentiment de vengeance. On veut savoir comment et surtout s’il y parviendra. Âmes sensibles s’abstenir ! 

Sans raison apparente…


 Challenge "thrillers & polars" chez Canel
 


"Au fur et à mesure que les cercueils s’enfoncent dans la terre, ce sont des morceaux de mon âme qui disparaissent avec elles et le bruit sourd de la plaque de marbre qui glisse sur l’ouverture pour les enfermer à jamais, finit d’aspirer la part d’humanité qu’il me restait."

"En préparant son arme, Adrian sait très bien que ce qu’il s’apprête à faire ne sera pas facile. Mais il n’a pas le choix, il doit aller jusqu’au bout.
Il enfile son vieil imper ainsi que son chapeau et part affronter son destin."

 
"Attachée sur sa chaise, Katie sanglote. L’humidité ambiante mêlée aux odeurs de sueur et d’alcool rend l’air insoutenable et lui donne envie de vomir. Sa maman ne bouge pas. D’habitude, lorsqu’elles sont toutes seules comme maintenant, elle entend quelques pleurs étouffés.
La dernière fois que les monstres sont venus, maman a vraiment beaucoup crié.
« Maman ?… Maman, pourquoi je ne t’entends plus ? »"

"Je ne réagis plus, je ne le regarde même pas.
Extérieurement, on pourrait presque penser que mes fonctions vitales se sont éteintes, mais à l’intérieur… je viens de subir un cataclysme.
Le chaos s’installe et s’empare de tout mon être."

"« Bon sang, mais à quoi tu pensais ?! Tu traverses la rue en plein jour, une arme à la main. Mais merde, si on se fait choper maintenant, on aura l’air malin.
– Oui je… j’ai déconné. Quand je l’ai vu, je n’ai pas réfléchi, il fallait que je le tue, j’ai… c’était lui tu comprends ! Je l’ai reconnu. Il fallait que je le tue ! »
Il faut que je le tue !
Je m’assois sur le lit, la tête entre les mains, je me sens comme une Cocotte-Minute sous pression dont le couvercle est mal fermé. Je peux exploser à n’importe quel moment.
"    


  
 
Une découverte que je dois une nouvelle fois 
 
 
ISBN 978 2 37258 0113
274 pages
2015


22 commentaires:

  1. "désagréable surprise" ! Tu me fais rire !
    En tous cas, il n'aurait pas trouvé sa place dans ma sélection Fête des mères celui-là ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qu'on appelle un euphémisme... :)

      Supprimer
  2. Punaise, ce bouquin a l'air chaud bouillant ! Pas pour les petites natures je pense...

    RépondreSupprimer
  3. C'était quoi comme match de foot ?

    Je vais les buter, papa ! Et ils vont souffrir ! Elle est terrible, celle-là. J'adore. J'imagine le sang qui dégouline, j'imagine ce couteau qui rentre dans le torse et ressort, les tripes qui giclent de partout. J'imagine ce gros caillou qu'on prend énervé et qui fracasse le crâne comme on tente de fracasser une noisette à la coquille résistante. J'imagine cette pince qui serre le pouce en exerçant un mouvement de torsion. Je l'imagine enfermé dans un cabinet d'orthodontie et la fraise et la meule jouer de concert... J'imagine. Ils vont souffrir et après se faire buter. waouh, ça commence fort ta chronique !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est que tu fais vraiment peur toi !!! t'es pas dingue ??? !!!

      Supprimer
    2. Le Bison, dingue ? Ça se saurait... ^^

      Supprimer
    3. Ça se saurait effectivement mais ça se sait pas ;-) Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha

      Supprimer
  4. Quelle ambiance! Tu as tellement bien choisi les extraits pour accompagner tes mots qu’on a l’impression d’être en plein cœur d’un film d’horreur. Mais on dit qu’une bonne dose d’adrénaline ça met de la vie dans les veines :D

    Si je croise cette lecture un jour, je sortirai ma couverture en polaire avec des grenouilles imprimées dessus, comme ça j’aurai moins peuuuuuuuuur ^^ Crôa Crôaaaaaaa

    Sans raison, comme ça, il y a pleins d’actes barbares dont les hommes sont capables…

    Bravo, super billet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gare aux attaques de grenouilles ! Sans raison...

      Supprimer
    2. Pleins d'actes barbares comme déchiqueter les grenouilles pour faire poêler leurs cuisses !!!!
      Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha !!!!!

      Supprimer
  5. "Ames sensibles s'abstenir"!! Ok je pars en courant!

    RépondreSupprimer
  6. Mon ti manU je crois que c'est au dessus de mes forces ce livre... tentant certes... j'aurai pu le lire si il y avait un quelconque espoir pour sa femme et sa fille ... mais dans ces conditions je dis NON ^^

    Sorry :)

    Sans rancune ? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as raison, c'est pas pour les fillettes ! ^^

      Supprimer
    2. fillette, fillette...
      Elle n'aurait pas passer l'âge de se faire passer pour une fillette !!!
      Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha Ha

      Supprimer
    3. Gna gna gna !!!!

      Tu sais ce qu'elle te dis la non fillette ???? ^^ ;-) Tsssssssssss

      :D

      Supprimer
    4. Bon les enfants, ça suffit ! Au lit !
      Mais pas ensemble... Ne rêve pas trop le Bison ! ^^

      Supprimer
  7. Pas pour moi non plus (j'assume mon coté fillette !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi ? Le gros dur, le vrai, le tatoué ? ^^

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...