mardi 30 septembre 2014

Les Morsures de l'ombre - Karine Giebel





Ouch ! Je viens de me prendre un sacré coup !

Quand Benoit Lorand, officier de police plutôt beau gosse, se réveille prisonnier dans le sous-sol glacial et humide d’une maison, il se demande ce qu’il peut bien faire ici. Nous aussi ! Quand aussitôt, sa geôlière se révèle être une femme, une superbe rousse, il se demande qui elle peut bien être. Nous aussi ! Il se demande ce qu’elle peut bien avoir à lui reprocher pour en être arrivée à une telle extrémité. Nous aussi !

Tout au long de ce huis clos diaboliquement oppressant, le lecteur est plongé en immersion dans l’affrontement entre Benoit Lorand et sa tortionnaire, la vénéneuse Lydia, aussi belle que dangereuse. Quel est donc ce lien mystérieux qui les unit ? Pourquoi a-t-elle fait ça ? On cherche des réponses, à l’affut du moindre indice, de la moindre piste, pour comprendre l’enjeu qui se trame sous nos yeux, pauvres lecteurs impuissants.

Quand vous commencez un livre et que vous le reposez moins d'une heure plus tard en ayant lu plus de soixante pages, vous vous dites que vous avez indéniablement un petit bijou de thriller entre les mains. La suite de ma lecture a définitivement confirmé ma première impression. 

Karine Giebel brouille les pistes et nous mène en bateau avec talent. Elle souffle habilement le chaud et le froid. Elle se fait le pilote aguerri dans ce grand huit suffocant. Une fois monté à bord, impossible de redescendre avant la fin du voyage, frissons garantis ! 

Les Morsures de l’ombre de Karine Giebel, en plus des morsures, plus qu’un coup de cœur, un sacré coup de poing !


 Prix SNCF du polar 2009 

Karine Giebel


Karine Giebel sera présente au Festival POLAR de Cognac du 17 au 19 octobre 2014.
Pour plus d'infos, cliquez ICI


Pocket 13622
ISBN 978 2 266 18136 5
279 pages
2007

20 commentaires:

  1. encore un écrivain que je souhaite découvrir. Allez hop et un de plus sur ma PAL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le premier que je lis d'elle et je vais en lire d'autres, forcément !

      Supprimer
  2. Je n'avais jamais entendu parler de cet auteur mais vu ton billet élogieux, je vais me pencher sur le sujet ;-)

    RépondreSupprimer
  3. J'te lis, j'te lis pas... C'est que j'l'ai sur une étagère de ma bibliothèque, et qu'j'ai souvent été tenté de l'prendre. Alors j’hésite à te lire.

    Bon OK, je t'ai lu. J'ai vu le mot superbe rousse qui s'est éclairé devant les yeux. Je n'ai pas pu résister. Hey, moi je veux bien avoir une superbe rousse comme vénéneuse tortionnaire ! v'la un truc qui me brancherait pas mal. Je parle du bouquin, mais aussi de la rousse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Conseil N°1 : Descendre ce bouquin de l'étagère sur laquelle il prend la poussière.
      Conseil N°2 : Éviter absolument de croiser cette superbe rousse...

      Supprimer
    2. Problème N°1 : je suis allergique à la poussière.
      Problème N°2 : je ne résiste jamais à une belle rousse...

      Supprimer
    3. Et problème N°3 : ce n'est pas "Les Morsures de l'ombre" que j'ai, mais "Juste une ombre" de la même auteure. Du coup, je ne sais pas si y'a moyen de croiser une superbe rousse dans celui-là...

      Supprimer
    4. J'en ai deux dans ma PAL mais pas celui-ci donc je ne peux pas te dire.
      Mais faute de rousse, il y aura peut-être une blonde... :)

      Supprimer
    5. je ne suis pas difficile. Une brune ferait aussi l'affaire...

      Supprimer
  4. Une auteur que je n'ai pas encore découverte. Ton début de résumé me fait penser à "Misery", ce qui est plutôt un bon point de départ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le point de départ peut effectivement faire penser à "Misery"...

      Supprimer
  5. une auteure que je dois encore découvrir ! je sais j'ai honte, mais bon, il est jamais trop tard hein?

    RépondreSupprimer
  6. Ben dis donc j'ai failli rater ce billet !!!
    Tu nous mets l'eau à la bouche mais tu sais moi les thriller ça me fait trop peur, bon ok c'est le but !

    Je le mets dans ma PAL mais gare à toi si je tremble de peur la nuit je prends mon téléphone et je te réveille :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Karine Giebel, c'est pas pour les fillettes !! ^^

      Supprimer
  7. J'ai plusieurs fois entendu parler de cet auteur de polar mais je ne l'ai encore jamais lue... Il va falloir que je m'y mette, je crois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une très agréable découverte en ce qui me concerne.

      Supprimer
  8. Tu en parles avec tant d’enthousiasme que lorsque je te demanderai conseil sur un bon polar, j’ai l’impression que celui-ci sera en tête de liste, non?

    Pffffff j’en connais qui rêveraient d’être l’objet d’une tortionnaire rousse torride à souhait! Mdrrrr

    Belle finale cette dernière phrase froggy frog, un sacré coup de cœur ton billet ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impossible de lâcher ce livre avant de l'avoir terminé ! :)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...