lundi 25 janvier 2016

Le Visage de Satan - Florent Marotta



Alcoolique abstinent, toujours tenaillé par ses démons intérieurs, Gino Paradio est un ancien flic, reconverti en détective privé. Mais cette fois, plus qu’à ses démons, c’est carrément à Satan qu’il va devoir faire face.

Alors qu’il vient d’être engagé par une femme pour enquêter sur la mort de son mari, d’atroces crimes sont commis. Et ils ont toutes les apparences de crimes rituels sataniques.

Dès lors, les morts s’enchainent à toute allure et pour Gino, les problèmes ne font que commencer… 


Le Visage de Satan fait partie de ses livres dont il faut dire le moins possible pour préserver l’effet de surprise. A partir d’une intrigue de départ somme tout classique, Florent Marotta réussit un thriller « diablement » efficace.

S’appuyant sur l’actualité récente, notamment à travers les polémiques liées au mariage gay, il insuffle encore plus de crédit à son histoire. De même, j’ai trouvé que certains aspects du satanisme, similaires à toutes autres formes d’intégrisme, prenaient d’étranges résonances qui ne rendent son roman que plus angoissant.

Enfin, toute la force du roman tient dans l’écriture terriblement addictive de Florent Marotta. Les chapitres s’enchainent sans le moindre répit, les pages se tournent à toute allure pour un récit sans temps mort même si les morts y sont nombreux.

Avec Le Visage de Satan de Florent Marotta, une fois de plus, les Éditions Taurnada nous offre un véritable page turner !



"Un hurlement. Là, quelque part, qui se répercutait sur les murs poisseux et humides de la pièce. L’endroit ressemblait davantage à une cave avec ses murs bruts et ses parois voûtées.
Puis un râle d’agonie s’étouffa, comme si même la mort prenait plaisir à attendre.
L’homme pendait comme une vulgaire carcasse de viande accrochée à une esse de boucher."

"C'était ressasser les souvenirs qui leur donnaient de l'emprise sur vous."

"Le mal insidieux remportait de petites batailles comme à son habitude. Elle avait du mal à l'admettre, mais le diable était doué et l'âme des hommes prête à recevoir ses diatribes."

ISBN 978 2 37258 014 4
384 pages
2015
11,99€
(Livre reçu en service de presse)
 

27 commentaires:

  1. Ton message donne très envie de tourner les pages et de voir défiler le thriller.
    Bonne semaine, FLaure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux !
      Bonne semaine à toi aussi !

      Supprimer
  2. Bon, c'est un peu le genre de lectures qui me fait peur en ce moment...mais je ne te connaissais pas du tout cet éditeur de polars (sans doute parce que j'en lis très peu)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai chroniqué pas mal des polars publiés par Taurnada et il y en a vraiment de très bons !

      Supprimer
  3. Il faudra que je lise ce roman alors ;)

    RépondreSupprimer
  4. C'est toi Satan pour être aussi tentateur :) Encore un dont je note le titre, merci manU !

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup ton "diablement efficace". D'ailleurs c'est bien ce que l'on demande à un policier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle était facile mais je l'ai faite ! Je suis un déglingos moi ! ^^

      Supprimer
  6. Dis tu m'en veux pas si j'ai pas envie de le lire celui là. Ton billet est très bien ficelé mais c'est que pour moi il y a trop de morts et puis les romans sataniques c'est vraiment pas mon dada... :)

    Mais ça tu le savais ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout à fait le genre de livres que je ne te proposerai pas ! :)

      Supprimer
  7. Alcoolique abstinent, tu démarres bien mal ta chronique, petit. Mais heureusement, tu t'en sors mieux par la suite :)

    "L’homme pendait comme une vulgaire carcasse de viande accrochée à une esse de boucher." C'est pas dans Rocky, ça ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah voilà, je savais bien que ça me disait quelque chose... :)

      Supprimer
  8. Un thriller qui te va à merveille, va savoir pourquoi! mdrrrr ;-) ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout un paradoxe pour moi qui suis un ange... ^^

      Supprimer
  9. ptdrrrrrrrr elle est bonne en mautadine celle-là, là!!!! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ostie d'calice de bout d'viarge de tabarnak !!

      Supprimer
  10. Pas du tout mon truc, mais je comprends qu'on ne le lâche pas une fois commencé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout l'intérêt de ce genre de thriller.

      Supprimer
  11. Je note, je note... C'est incroyable ce que ma wishlist augmente à chaque fois que je passe par ici ;-)

    RépondreSupprimer
  12. Jamais entendu parler de ce bouquin ni de cet auteur...alors je note !

    RépondreSupprimer
  13. je ne connais pas cet écrivain. J'avoue je suis plus roman noir que thriller même s'il m'arrive d'en lire et d'en chroniquer mais à l'occasion celui ci, pourquoi pas! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment prenant. Il en a écrit d'autres mais c'est le premier que je lis.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...