mercredi 17 septembre 2014

Le Prince de la brume - Carlos Ruiz Zafon





Par une soirée brumeuse et humide, le dos calé contre plusieurs gros coussins moelleux et enveloppé dans mon plaid en poils de « muppets » rouge, je décidais de partir à la découverte du Prince de la brume de Carlos Ruiz Zafon. 

Nous sommes en 1943. Alors que la guerre fait rage, pour plus de sûreté, la famille Carver décide de s’éloigner sur les côtes anglaises. C’est sur une vieille villa du bord de mer, inhabitée depuis des lustres, que le choix du père s’est porté. Le cadre semble idéal, à première vue. Mais très vite, des événements inquiétants semblent se produire sans qu’on parvienne immédiatement à les identifier.

Max, le fils de la famille, est le premier à se poser des questions sur ces drôles de statues qui peuplent le jardin derrière la maison. Et cette statue de clown, elle est carrément effrayante. Un soir, dans la brume, il jurerait les avoir vu bouger. Comme quoi, par temps de brouillard, notre cerveau a vite fait de nous jouer un mauvais tour, mais pourtant…

Et ce chat errant que sa sœur Irina a obtenu de garder, il a vraiment un regard étrange avec ses drôles d’yeux jaunes. En plus, Max est quasiment certain de l’avoir vu sourire... Et si…

Heureusement, avec sa sœur Alicia, ils vont faire la connaissance de Roland, un gamin du coin, avec lequel ils vont nouer une solide amitié et partir à la découverte des environs et des nombreux secrets que cache leur nouvelle demeure...

Trois gamins qui partent à l’aventure au péril même de leur vie, des adultes peu présents, un méchant très méchant, de l’aventure, du mystère, de la magie et une bonne dose de fantastique, composent un cocktail parfait pour ce roman clairement destiné aux ados.

Je me suis une fois de plus laissé emporter par la plume de Carlos Ruiz Zafon, sa poésie, son onirisme et son rythme qui m’ont fait tourner les pages à toute allure et retrouver mon âme d’enfant, au moins pour quelques heures…

Du coup, faute de pouvoir remonter le temps, je file chercher mon plaid en poils de « muppets » et je pars à la découverte du Palais de minuit, deuxième volume du Cycle de la brume.




"Max avait lu un jour dans un des livres de son père que certaines images de l'enfance restent gravées dans l'album de l'esprit comme des photographies, comme des scènes auxquelles, quel que soit le temps écoulé, on revient toujours et que l'on n'oublie jamais. Max comprit le sens de cette observation la première fois qu'il vit la mer."

"Pour la première fois de sa vie, il sentait que le temps coulait plus vite qu'il ne le voulait et qu'il ne pourrait plus se réfugier dans les rêves des années précédentes. La roue de la fortune avait commencé à tourner et, cette fois, ce n'était pas lui qui avait jeté les dés."

"Les amusements sont comme le laudanum : 
ils nous élèvent au-dessus de la misère et de la douleur, bien que ce soit seulement pour un instant." 

 "Les mauvais souvenirs vous poursuivent sans que l'on ait besoin de les emporter avec soi [...]."

"Le temps n'existe pas, il n'y a donc aucune raison de le perdre." 


Pocket 14696
ISBN 978 2 266 21256 4
188 pages
1993/2007

20 commentaires:

  1. Jamais lu cet auteur et pourtant il a tout pour me plaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai découvert avec L'Ombre du vent que j'avais vraiment adoré.

      Supprimer
  2. J'avais plutôt bien apprécié sa plume dans le Jeu de l'Ange. Mais là, pour une littérature tournée vers la jeunesse ou l'adolescent, je me sens un peu vieux pour m'enfoncer dans la brume, surtout pour une trilogie (je crois).

    Mais je pense qu'un jour, je retournerai sur les terres catalanes de l'auteur avec L'ombre du vent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Jeu de l'ange qui est la suite de L'Ombre du vent est son prochain livre que je vais lire...

      Supprimer
  3. J’aime tellement Zafon. Et puis ton post me rappelle que je n’ai jamais lu le troisième tome, que j’ai chez moi, c’est donc dire que je vais le sortir maintenant. J’avais tant aimé les deux premiers, toujours cette atmosphère mystique, fantastique. Quel plaisir en vue. Pour retrouver, comme tu dis, ce côté enfant, et sortir mon plaid à moi, avec plein de Scooby Doo dessus! Mais pas aussi ravissant qu’un avec des muppets rouges, on s’entend……… (mdr)

    "Le temps n'existe pas, il n'y a donc aucune raison de le perdre." : excellent!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon plaid n'a pas de muppets dessus, il EST en poils de muppets, nuance !! ^^
      Je n'en ai pas parlé dans mon billet mais j'aime ses atmosphères, les ombres, la lumière, les couleurs, les reflets, tous ces petits détails qui contribuent à l'ambiance si particulière de ses romans...

      Supprimer
  4. J'ai carrément détesté L'ombre du vent. Je sais que c'est un coup de coeur pour bcp de lectrices. Je m'y suis bcp ennuyée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autant j'ai aimé L'Ombre du vent, autant Marina ne m'a pas totalement convaincu...

      Supprimer
  5. Je n'ai toujours rien lu de cet auteur. Il va falloir y remédier ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est jamais trop tard pour bien faire... :)

      Supprimer
  6. Tu me rappelles que j'ai 2 Zafon dans ma bibli qui m'attendent dont "Marina". Tu m'as donné envie de replonger dedans...

    Quel beau titre en espagnol !

    Muchas gracias humbre ;-)

    Besos !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était pour toi le clin d’œil en espagnol... ;)

      Supprimer
  7. Je n'ai pas lu celui-ci, et pourtant j'adore Zafon! Tu m'as donné envie de me le procurer, mais je vais devoir être raisonnable, pas d'achats de livres en septembre...grrr

    RépondreSupprimer
  8. Un auteur inconnu (en lecture) et la trilogie m'arrête un peu malgré ton bon commentaire.
    Bonne semaine, FLaure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces 188 pages défilent à toute allure.
      Bonne semaine à toi aussi.

      Supprimer
  9. Le Prince de la brume a été l'occasion de découvrir Zafón et quelque chose me dit que je ne vais pas en rester là ! J'ai beaucoup aimé ce livre :)
    Je te remercie pour l'envoi manU, c'était hyper sympa de ta part :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon préféré reste L'Ombre du vent pour le moment.
      Par contre, j'ai tenté la suite de celui-ci et je n'ai pas du tout accroché... :(

      Supprimer
    2. C'est bon à savoir :-) Là j'ai commence Graveney Hall et pour l'instant j'aime bien ! :))

      Supprimer
    3. Hâte d'avoir tes impressions !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...