jeudi 13 février 2014

Georges Méliès, le magicien du cinéma - Zéno Bianu & Julia Perrin




Enfant déjà, Georges Méliès avait un goût incontrôlable et un vrai talent pour le dessin, la peinture, ainsi qu’un grand intérêt pour tout ce qui est lié à la féérie, au monde des rêves. C’est tout naturellement qu’il s’orientera vers l’univers de la magie dont il fera son métier.

En 1895, fasciné par l’invention des Frères Lumière et devant leur refus de la lui vendre, Méliès va mettre au point sa propre boite à images pour enfin laisser libre cours à sa fabuleuse imagination tout en se démarquant totalement de leurs réalisations. 

« Dans les documentaires des frères Lumière, les locomotives entrent en gare de La Ciotat ou d'ailleurs. Chez Méliès, elles abandonnent les rails pour s'envoler vers les étoiles. Avec Méliès, le cinéma va devenir le septième art. » 

Ses talents de magiciens seront primordiaux pour l’évolution de son travail. Il va devenir précurseur dans le domaine des effets spéciaux du cinéma et inventer la plupart de ces effets tels que la surimpression, le flou, le ralenti, l’accéléré ou encore le fondu enchaîné. Trucs et trucages n’auront plus de secrets pour celui qui fera construire le premier studio de cinéma. 

« Dans son studio de Montreuil, qui ressemble à une ruche tant l’activité y est intense, il joue tous les rôles : metteur en scène, opérateur, scénariste, ensemblier, acteur, illusionniste, producteur, décorateur. Il sait tout faire. Il est partout à la fois. C’est un expérimentateur, un touche à tout de génie. » 

Influencé par Jules Verne et H.G. Wells, il va réaliser son chef-d’œuvre Le Voyage dans la lune. Une version féérique qui trouvera, quelques années plus tard, un écho plus que favorable chez les poètes surréalistes comme Breton, Eluard ou Aragon.

La fin de son existence ne sera malheureusement pas à la hauteur de son incommensurable apport au monde du septième art…

Une fois de plus, il aura suffi de quelques pages pour que la collection Des graines et des guides publiée aux Éditions à dos d’âne m’embarque dans l’univers d’un réalisateur dont je connaissais finalement bien peu.




ISBN 978 2 919372 04 1
45 pages
2013



8 commentaires:

  1. Moi aussi j'adore les voyages "on the moon".....

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce petit instant de magie.
    Commencer la journée par un voyage sur la lune...

    Et quelle belle citation sur les locomotives et les étoiles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore commencer la journée comme ça...

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup le cinéma de Méliès, c'était un génie à l'inventivité sans limite. Sa fin de vie est d'une grande tristesse je trouve... Je prends bonne note de cet ouvrage, merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  4. Et bien moi je ne connaissais pas du tout ce Mélies, et pourtant je suis certaine d'avoir visionné l'extrait que tu nous proposes.

    Cette petite collection est une vraie petite mine d'or pour découvrir les grands de notre siècle et tu la présentes délicieusement, de plus comment refuser un voyage dans les étoiles ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il fait plus ou moins partie de notre inconscient collectif...
      Une vraie mine d'or, j'adore !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...