vendredi 23 octobre 2015

A copier 100 fois - Antoine Dole




A copier 100 fois d’Antoine Dole est un petit livre de 56  pages qui se lit en moins de 30 minutes. 

A copier 100 fois d’Antoine Dole est un grand livre qui reste gravé en nous longtemps après sa lecture. 

A copier 100 fois d’Antoine Dole, c’est un gamin qui subit quotidiennement la violence de ses « camarades » à l’école simplement parce qu’il est « pédé ».

A copier 100 fois d’Antoine Dole, c’est un gamin qui entend son père scander comme un mantra comment il doit être. Et surtout « pas pédé ».

A copier 100 fois d’Antoine Dole, c’est l’histoire d’un gamin de treize ans qui aimerait simplement  que son père l’aime pour ce qu’il est. 

A copier 100 fois d’Antoine Dole est une lecture coup de poing dont on ressort le souffle court. 

A copier 100 fois d’Antoine Dole 

A copier 100 fois…


"Papa m'a dit cent fois : mon fils sera pas pédé, qu'il voulait pas de ça dans la famille, que ça n'arrivera pas. Papa, j'suis désolé. J'ai pas choisi, tu sais. J'ai essayé de changer, j'te jure, mais j'arrive pas, m'en veux pas. J'ai pas mérité qu'on me tape, pas mérité les claques. Non, papa, je mérite pas que tu me regardes comme ça, comme si je servais à rien, comme si j'étais pas ton fils, comme si tu regrettais."

"Pourquoi je peux pas te regarder en face et te dire que ouais, papa, ton fils est pédé, que c'est plus dur pour toi que pour moi, qu'on s'aime et que tout ira bien, comme dans les histoires que tu me racontais avant."

"Je veux que t'aies mal papa, je veux que tous les autres aient mal, et Vincent et Laurent et Julien, tous ces connards du bahut. J'veux plus me taire, j'peux plus me taire, parce que ça me tue, vraiment ça me tue. J'ai trop de bleus à l'intérieur."

"Nos regards se croisent, on n'échange pas un mot. J'ai l'impression que si je pleure, elle pleure aussi."

"J'ai l'impression que je pourrais raconter la même histoire tous les jours : à croire que je suis un caillou de plus dans les graviers de la cour, à qui on veut rappeler sans arrêt que sa place est par terre et pas chez les humains."

"Je regarde mon ventre, des bleus se perdent dans les vagues de chairs et d'os. Je peux retracer ma semaine de cours en suivant l'itinéraire des yeux : l'ecchymose sur mon avant-bras droit c'est lundi, quand Laurent m'a poussé contre la rambarde du grand escalier, la griffure sur mon flanc gauche c'est mardi, quand Vincent s'est pris pour un ninja avec la pointe de son compas pendant le cour d'arts plastiques, les bleus sur ma hanche droite et sur ma cuisse c'est mercredi, quand ils ont joué à celui qui arriverait à me mettre le plus de side-kicks en une journée, et ils ont trouvé ça tellement drôle qu'ils ont continué le jeudi."  

Les avis de Jérôme, Noukette, Stephie, Canel 
et Nad !

Mon billet sur Je reviens de mourir

ISBN 978 2 84865 501 7
56 pages
2013
6€

20 commentaires:

  1. Un autre roman d’Antoine Dole, terriblement touchant, qui doit laisser ses traces en nous…

    Mépris, violence, ignorance, animosité, solitude, quelques mots qui me viennent à l’esprit parmi tant d’autres...

    Amour, liberté, courage, choix, humanité, égalité, reconnaissance… à copier cent fois!...

    A copier 100 fois…

    Je pense à cette très belle chanson d'un chanteur qu'on m'a fait découvrir il y a quelques années, Calogero, « J’ai le droit aussi ».

    Bravo pour ton billet. À copier cent fois!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Antoine Dole a un vrai talent.
      J'ai bien l'intention de continuer à le découvrir...

      Supprimer
  2. À copier cent fois et à ajouter tout de suite à son pense-bête. Merci pour ce très beau et émouvant billet manU !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout à lire au moins une fois ! ;)

      Supprimer
  3. Un petit billet avec tout ce qu'il faut pour nous donner l'envie de le lire ...

    J'adore la première page ...

    Gros câlin mon ti manU <3

    RépondreSupprimer
  4. Je copie 100 fois ce titre pour me rappeler d'aller le prendre la semaine prochaine ;)

    RépondreSupprimer
  5. Maintenant je te conseille : Je reviens de mourir si tu as le cœur bien accroché ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà lu et adoré ! Un autre conseil ? ;)

      Supprimer
  6. Je vais le faire acheter par le cdi. Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien ne pouvait me faire plus plaisir !

      Supprimer
  7. Un billet avec les mots qu'il faut pour convaincre... Comme d'habitude, merci pour la découverte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Céline, un livre qu'il faut lire !

      Supprimer
  8. En lisant ton billet, je pense à Mauvais fils que j'ai lu il y a peu sur le même thème. Je n'ai encore jamais lu Antoine Dole... il faut que je m'y mette!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le conseil, je note ce livre !
      Et tu as raison, il faut lire Antoine Dole.

      Supprimer
  9. Tiens... Pourquoi j'ai pas écrit une connerie à l’époque de ton billet ? Vite va falloir que j'en trouve une... et l'écrire 100 fois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me fais aucun souci pour toi, je sais que tu excelles dans l'art, subtil (?), d'écrire des conneries... ^^

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...