mardi 6 janvier 2015

Le roi disait que j'étais diable - Clara Dupond-Monod



Si d’aventure vous souhaitez découvrir le destin hors du commun d’Aliénor d’Aquitaine, reine de France, vous pouvez lire le livre éponyme de Régine Pernoud. Mais il faut plutôt être féru d’histoire. Si le travail parfois clinique des historiens vous rebute, vous pouvez alors opter pour le livre de Clara Dupont-Monod tout aussi documenté mais beaucoup moins convenu.

Elle nous plonge au Moyen-âge grâce à la voix de ses personnages. Elle nous fait vivre l’histoire en inventant les pensées de Louis VII et Aliénor, couple pour le moins improbable. Grâce à elle, on pénètre leur conscience. Ce n’est pas un dialogue. Ce n’est pas un monologue. Ils ne se parlent pas. Ils se parlent à eux-mêmes. Ils parlent l’un de l’autre. De leur époque. Des mariages arrangés. De cette France du XIIème siècle. De la dynastie des Capétiens.

Mais aussi et surtout, à travers eux, l’auteure nous parle de nous, de nos peines, de nos doutes, de nos faiblesses. C’est le tour de force de l’auteure, réussir à nous parler de nous en prenant pour héros les personnages qui ont fait l’Histoire avec un grand H.

En femme de langue d’Oc, Aliénor a le verbe haut, elle aime les mots et les troubadours qui les subliment. Elle a aussi le goût du pouvoir et un tempérament de feu.

Dans ce petit bijou, vous découvrirez une Aliénor de chair et de sang, de feu et de cendre. « Le Roi disait qu’elle était diable » avait-il raison ? Avait-il tort ? Peut-être aurez-vous la réponse en dévorant comme je l’ai fait Le Roi disait qu’elle était diable de Clara Dupont-Monod.

Anthony

ISBN 978 2 246 85385 5
237 pages
2014
18€

14 commentaires:

  1. Moi qui aime bien l'histoire voilà un livre qui pourrait m'intéresser.

    Et puis comment résister quand je lis : "Mais aussi et surtout, à travers eux, l’auteure nous parle de nous, de nos peines, de nos doutes, de nos faiblesses. "

    Tout ce que j'aime

    :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une femme forte, ça ne peut que te parler...

      Supprimer
  2. Découvrir une Aliénor de chair et de sang, de feu et de cendres, voilà un beau programme. Seul problème, je me suis jamais intéressé à l'histoire comme l'Histoire ne s'est jamais intéressé à moi et aux bisons. Donc pas sur que je le dévore un jour, mais nul doute que le roman doit être prenant. Et puis, je me suis déjà pris de passion pour la Duchesse de Bourgogne, n'ayant pu encore tremper mes lèvres dans la Duchesse d'Aquitaine...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta célèbre passion pour la Duchesse de Bourgogne... Tchin !

      Supprimer
  3. Ton billet donne envie, mais je n'avais pas du tout accroché à 'La passion selon Juette'. Je crains que ça soit aussi ardu...

    RépondreSupprimer
  4. Il me fait de l'oeil depuis longtemps déjà!!

    RépondreSupprimer
  5. Ah voilà qui pourrait me tenter !

    RépondreSupprimer
  6. J’ai croisé ce livre du regard plusieurs fois chez les libraires. Chaque fois je m’y arrête, c’est inévitable. Il y a là une femme redoubtable et courageuse, au « tempérament de feu » et que l’on croit diable. Tout est là pour me plaire! :-)

    J’aime ces destins de femmes avant-gardistes qui ont marqué l’histoire. Et j’ai terriblement envie de la découvrir, d’autant plus qu’on y parle de nos peines, nos doutes et nos faiblesses. Donc ce roman est forcément humain...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attends donc ton avis avec impatience... :)

      Supprimer
  7. Une grosse déception pour moi ce livre ! Je ne m'en suis pas remise d'ailleurs.
    J'aime beaucoup le moyen-âge et pour le coup, j'attendais mieux ou autre chose, je ne sais pas. En tout cas j'ai l'impression d'être l'exception car je n'ai pour ma part lu que des critiques positives.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est toujours sain d'avoir une voix discordante. :)
      Quand un livre est trop encensé, ça peut faire fuir de potentiels lecteurs...

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...