vendredi 13 septembre 2013

Les évaporés

Thomas B. Reverdy

Flammarion
ISBN 978 2 0813 0705 6
303 pages
2013

(Masse Critique Babelio)



Mes impressions: 

C’est l’histoire du Japon d’aujourd’hui. C’est l’histoire d’un homme qui choisit de disparaître. C’est l’histoire d’un pays en pleine mutation. C’est l’histoire d’un homme qui décide de changer de vie. C’est l’histoire d’un pays dévasté par la catastrophe de Fukushima. C’est l’histoire d’une fille qui veut retrouver son père. C’est l’histoire d’un pays gangréné par les yakusas. C’est l’histoire d’un homme qui décide de tout quitter. C’est l’histoire d’un amour terminé. C’est l’histoire d’un détective américain qui part au Japon sur les traces du père de son ancien amour. C’est l’histoire d’un gamin désœuvré. C’est l’histoire de plusieurs solitudes. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui tentent de se reconstruire. C’est l’histoire d’hommes qui ont choisi de devenir des évaporés…

"Il faut que vous sachiez d'abord qu'ici, au Japon, un adulte a légalement le droit de disparaître.
- Il n'y a pas d'enquêtes de police.
- C'est comme une fugue. On dit yonige, ça veut dire "fuite de nuit". Dans le fond, c'est une sorte de déménagement, mais sans laisser d'adresse."
 

Kaze fait le choix de disparaitre en pleine nuit, comme le font des milliers de japonais chaque année.  Sa fille, Yukiko, comédienne serveuse exilée aux Etats-Unis, décide de retourner au Japon pour retrouver sa trace. Pour ça, elle compte sur l’aide de son ex amant, le détective poète Richard B, toute ressemblance avec un auteur américain n’est pas purement fortuite. Des destins qui se croisent, des vies parallèles, des gens qui s’éloignent, pour ne plus jamais se recroiser… 

"Un rêve passe derrière ses paupières, au fond de ses yeux noirs, comme un reflet d'obscurité dans l'eau d'un puits." 

Avec Les Evaporés, Thomas B. Reverdy nous livre un roman magnifique, étonnamment actuel, porté par une écriture sobre et pleine de poésie, nimbé de l’ombre bienveillante de Richard Brautigan. A la fois polar, histoire d’amour et état des lieux du Japon post-Fukushima, une vraie belle surprise comme je les aime.

Ces temps-ci, je dois bien reconnaitre qu’il m’arrive parfois d’avoir d’irrépressibles envies de m’évaporer… 


                                               


                                       Un très grand merci à Babelio et aux éditions Flammarion.







                                                                                            Thomas B. Reverdy




Découvrez ici l'excellente critique de Jérôme.

***


Et laissez-vous transporter par celle du Bison dont voici un extrait:

"Une nouvelle histoire japonaise. Un billet pour le Tokyo-Montana Express dans la poche de ma chemise à carreaux rouges, je déambule moi aussi sur les traces de ces évaporés."



18 commentaires:

  1. Quel formidable bouquin !
    Quelle histoire, le Japon, les yakuzas, cette évaporation volontaire, et ce drame écologique humanitaire...

    Un grand roman. Je ne connaissais pas l'auteur avant, je me suis régalé de cette histoire passionnante et émouvante.

    Une histoire d'homme, pour les vrais, ceux qui ont un cœur et une âme sensibles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord !
      Je ne connaissais pas non plus cet auteur qui mérite vraiment d'être découvert.
      Les Évaporés, un bouquin dont on n'a pas fini d'entendre parler...

      Supprimer
  2. Merci pour votre passage chez moi ;)
    TBR paraît bien parti pour obtenir une distinction méritée cet automne !

    le blogue de tilly

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère pour lui, ce serait effectivement mérité !

      Supprimer
  3. Jérôme m'avait déjà tenté et voilà que tu en rajoutes ! Comment je fais pour résister moi après ??^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le secret, c'est de ne surtout pas résister ! ^^

      Supprimer
  4. J'ai beaucoup aimé moi aussi, ce roman est absolument superbe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Superbe en effet et ta critique lui rend dignement justice.

      Supprimer
  5. Ohhhh...furieuse envie de lire ce livre là...je suis conquis...je le note...merci manU...

    RépondreSupprimer
  6. Moi qui ne connais le Japon que sous le regard poétique de Taniguchi, voilà un livre qui semble nous proposer un Japon différent, plus douloureux et cruel...

    Ton billet me donne envie de m'évaporer, le temps d'un livre, le temps, d'une histoire d'amour, le temps d'une fugue... du côté du soleil levant.

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un Japon tristement différent de celui de Taniguchi...

      Supprimer
  7. J'en ai entendu beaucoup de bien. J'ai noté.
    Bonne soirée; FLaure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un roman à découvrir de toute urgence !
      Bonne soirée à toi aussi.

      Supprimer
  8. Bonjour manU, il faut vraiment que je le lise, le sujet est original. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un sujet original servi par un écrivain de talent.

      Supprimer
  9. Je suis en train de le lire et je suis sous le charme : l'écriture est belle, pleine de poésie et l'histoire passionnante.
    je l'ai attendu longtemps(liste d'attente ++ à bibliothèque alors j'apprécie comme une friandise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un livre superbe, savoure-le pleinement ! :)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...