vendredi 22 septembre 2017

Le mari de mon frère - Tome 1 - Gengoroh Tagame - Les blablas du weekend chez manU & Nad (4)



Quand j’ai découvert ce manga, Le Mari de mon frère, j’ai tout de suite eu envie de te le faire découvrir. Je me suis dit que toi aussi tu serais touchée par l’humanité de ses personnages principaux.

L’histoire commence quand Mike, type au look de gros bûcheron canadien baraqué, débarque au Japon chez Yaichi, son beau-frère. Détail qui a son importance, Yaichi est le frère jumeau du défunt mari de Mike qui a souhaité venir découvrir le pays de son amour disparu.

Yaichi n’est pas sans éprouver un certain malaise lié à la présence de cet homme, homosexuel, chez lui, inquiet du qu’en dira-t-on et du jugement de son voisinage. A contrario, sa fille Kana, désarmante de naturel, et sans tous les préjugés qui peuvent encombrer l’esprit des adultes, est super heureuse de la présence de ce gentil tonton venu du froid.

Alors, qu’as-tu pensé de ces trois-là ?  

Ce sont des personnages comme je les aime et que l’on croise rarement...

Tu avais raison, j’ai même été profondément touchée par leur humanité, leur sensibilité et leur côté introspectif. La petite Kana est craquante et même croquante! Quelle est belle avec son innocence de petite fille épurée de tous préjugés, débordante d’enthousiasme, pleine d’humour et spontanée! Je l’ai trouvé tellement attachante avec ses grands yeux curieux et ses milles questions au tonton Mike, toutes en douceur, assoiffée de comprendre le monde qui l’entoure. Parce que ce tonton elle s’y attache et d’ailleurs, comment faire autrement, il est charmant comme tout! Le portrait type du gros bûcheron bien poilu, bien viril, chemise à carreaux, avec un cœur gros comme ça et habité de sentiments forts. Son mari Ryôji lui manque, il en fait pitié, on voudrait le serrer dans nos bras qu’il en pleure un bon coup et se libère un peu de sa douleur, même si on ressent bien que Kana et Yaichi l’apaisent. Mais comme l’auteur le rappelle avec tendresse, c’est normal de souffrir et d’éprouver de la nostalgie quand on perd quelqu’un qu’on aime. Yaichi n’a pas vu son frère jumeau depuis dix ans, il arrive difficilement à répondre aux questions de sa petite Kana concernant ce frère et l’homosexualité. Ce que j’ai le plus aimé dans son personnage c’est son évolution, ses introspections et ses préjugés qui s’estompent. Au départ déboussolé par l’arrivée de Mike, mal à l’aise et déstabilisé, il prend conscience avec le temps du fait qu’il « était tellement ignorant ». Trois personnages que je n’oublierai jamais tant ils sont beaux!      

Et toi, qu’est-ce qui t’a le plus touché dans ce manga?

Difficile de dire ce qui m’a le plus touché, c’est davantage un ensemble de choses/faits qui donne sa richesse à cette histoire : la spontanéité/fraicheur de Kana, les doutes et l’évolution de Yaichi et parfois la détresse/douleur/tristesse dans le regard de Mike face au jumeau de son défunt mari. Peut-on imaginer sans l’avoir vécu ce qu’on peut ressentir en se retrouvant nez à nez avec le jumeau ou la jumelle de l’être aimé qu’on vient de perdre ? Ça a beau ne pas être la même personne, ce doit être particulièrement troublant.

Et sinon, qu'as-tu pensé de la rubrique "Petite leçon de culture gay" ? As-tu appris des choses ?

J’peux même pas imaginer le fait de se retrouver face au jumeau (elle) de la personne que l’on vient de perdre. Je suppose que l’on fait face à beaucoup de détresse et de douleur et que le deuil doit être encore plus difficile et long à traverser. En même temps, je me dis qu’au contact de cette personne, le fait de « revivre l’autre » nous aide peut-être à éprouver plus graduellement les maux liés à la perte, comme une soupape de transition émotive. Car il doit être aussi réconfortant de savoir que l’autre « vit » toujours, ne serait-ce qu’à travers une autre personne. Enfin je ne sais pas, il faut le vivre je crois pour le comprendre…

Sinon j’ai trouvé la « Petite leçon de culture gay » super intéressante! Les symboles ou expressions m’étaient familiers mais j’ai appris sur les origines du « triangle rose » comme symbole identitaire, Act Up qui s’en est servi durant l’épidémie du Sida, etc.

Il y a aussi dans ce manga de belles tranches d’humanité, comme par exemple lorsque Mike dit à Yaichi « vous êtes aussi le papa de Kana », sous-entendu « même si vous ne travaillez pas à l’extérieur ». C’est très beau tu ne trouves pas?

Superbe oui ! Encore une preuve de la grande ouverture d'esprit que l'auteur instille tout au long de cette histoire ! 
Alors, partante pour la suite ?

Je n'ai pas pu résister pantoute à m'offrir le plaisir de lire de tome 2... et même le 3! <3
Alors dans ce prochain Blabla, on s'fait quoi mon kinG d'la banquise?




Rendez-vous dans quelques temps pour les prochains blablas de manU et Nad !


Lire aussi le billet enthousiaste de Cristina que je remercie pour cette découverte ! ;)
Et celui de From the avenue !


ISBN  2369741546
180 pages
2016
7,95€

24 commentaires:

  1. J'me régale d'écrire ces blablas avec toi mon sweet kinG! <3
    "même si tu t'es un peu fait prier!" pffffff ptdrrrrrrrr ^^
    Non mais elle est dont ben cute c'te tite grenouille toute mini!!! :D
    Big bisoUilles xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben quoi ? ^^
      Cute comme tout hein ? C'est mininoUille la mini grenouille... :D
      Big bisoUilles too !

      Supprimer
  2. Je suis contente que cette série te plaise mais on ne peut que craquer pour cette petite fille, elle est si attachante. Ils le sont tous à leur façon.

    Oups je ne sais plus si je t'ai envoyé le tome 3 ^^, en tout cas le 4 sors en octobre :-)

    Une belle découverte que cette famille et un très beau sujet sur l'amour que je dois à une MC.

    Sluuurp ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le 4 sort en octobre ? Va falloir que je me dépêche pour le 3 alors !
      On en fait des découvertes grâce aux Masses Critiques de Babelio, c'est CooL !

      Supprimer
  3. aaaaaah ! ça fait tellement plaisir de vous retrouvez tous les deux autour de ce manga que j'ai beaucoup aimé. A mettre entre toutes les mains, pour continuer à mettre à mal les préjugés....Le seul bémol, il ne reste plus qu'un seul tome, snif!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mieux vaut peut-être une série limitée mais à la qualité constante...

      Supprimer
    2. oui tout à fait!!! merci pour le lien ;-)

      Supprimer
  4. Je ne connais pas ce manga, il a l'air très émouvant. Votre blabla me donne envie de le découvrir :-)

    RépondreSupprimer
  5. Un King Frog sur la banquise, ça fait des cuisses gelées. Je les préfère confite dans l'ail.. Mais c'est qu'une histoire de goût...

    De belles tranches d'humanité... c'est si joli comme expression...

    RépondreSupprimer
  6. J'adore vos blablas avec Nad ! C'est une façon très originale, plus vivante et réaliste de présenter un livre. J'ai cette série dans ma LAL d'ailleurs. Peut-être qu'un jour je me joindrai à vos blablas, haha !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Why not ?
      Les blablas de manU et Nad, special guest star A_girl_from_earth ! ^^

      Supprimer
    2. Haha ! Bon, hé bien voilà, vous avez tellement fait fort avec Nad que ça va être ma lecture du dimanche. Deux tomes d'affilée en plus !!

      Supprimer
    3. L'assurance de passer un bon dimanche !! ;)

      Supprimer
  7. J'aime ce billet tout en douceur ... Cela fait envie !

    RépondreSupprimer
  8. Une série que j'ai adorée. Et une super idée ces blablas à quatre mains !

    RépondreSupprimer
  9. Très touchant ce manga vu votre blabla, et très... joyeux :)

    par contre je n'ai pas compris quand Nad dit "de belles tranches d’humanité, comme par exemple lorsque Mike dit à Yaichi « vous êtes aussi le papa de Kana (...) » (??)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans notre société, le rôle du parent qui demeure à la maison pour élever ses enfants est très peu reconnu et valorisé. Lors d'un échange entre Mike et Yaichi, Yaichi se sent dévalorisé à cet effet et le mentionne à Mike qui lui répond que même s'il ne travaille pas à l'extérieur il travaille tout de même puisqu'il "est le papa de Kana". C'est un beau dialogue féministe et touchant que j'ai énormément apprécié :-*

      Supprimer
  10. Je le vois partout ce manga, il faut que je le lise :)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...