lundi 26 septembre 2016

DVD - L'Esprit s'amuse - David Lean (1945)



Réalisé en 1945, L’Esprit s’amuse est le troisième film de David Lean, réalisateur dont, comme moi, vous ignoriez peut-être qu’il avait réalisé des comédies avant de signer des films devenus des classiques comme Le Pont de la rivière Kwaï, Lawrence d’Arabie ou Docteur Jivago.

Tout commence lorsque Charles Condomine (Rex Harrison) organise un diner au cours duquel, accompagné de son épouse Ruth (Constance Cummings), d’un couple d’amis et d’une improbable voyante (Margaret Rutherford), ils décident d’invoquer les esprits. Contre toute attente et à la surprise de la voyante elle-même, Elivira (Kay Hammond) le fantôme de la première femme de Charles apparait. Dans un premier temps, seul Charles peut voir et entendre Elvira. Quiproquos et portes qui claquent, le spectacle peut commencer…

Le mari, l’épouse, l’ex-épouse ou plus exactement son fantôme, la bonne et surtout la voyante loufoque, une galerie de personnage vaudevillesque idéale pour cette adaptation d’une pièce de Noël Coward qui signe d’ailleurs le scénario (on n’est jamais mieux servi que par soi-même) à l’humour british et noir garanti.

On s’amusera du personnage d’Elvira, fantôme verdâtre aux allures de momie (vue la couche de fond de teint que la maquilleuse lui a mis pour rendre son visage blafard), verdâtre également grâce aux éclairages (d’ailleurs le projecteur semble parfois avoir du mal à la suivre pour lui faire garder sa couleur).

Mais le film vaut surtout pour la performance de Margaret Rutherford, fameuse comédienne britannique oscarisée au physique atypique, entre le bouledogue et la jument. On se souvient d’elle pour son interprétation, à cinq reprises, de Miss Marple dans des adaptations cinématographiques de romans d’Agatha Christie comme par exemple Le Train de 16h50. 

Margaret Rutherford est hilarante dans le rôle de Madame Arcati, une voyante totalement loufoque. Elle en fait des caisses, ne lésine pas sur les effets grandiloquents, sur les mimiques outrancières, une caricature de voyante mémorable qui fait de l’ombre aux trois personnages principaux.

Film peu connu de David Lean, L’Esprit s’amuse n’en reste pas moins une comédie qui, si elle ne figure pas parmi les meilleurs films du réalisateur, n’en reste pas moins vraiment divertissante.




Sortie en DVD le 15 mars 2016

 Une découverte que je dois encore une fois à Cinetrafic !


(Blithe Spirit)
David Lean
1945
Avec Rex Harrison, Constance Cummings, Kay Hammond, Margaret Rutherford...
 

10 commentaires:

  1. Il a l'air vraiment très sympa, ce film. Je ne connais pas trop la période comédie de David Lean, mais une comédie noire et fantastique, j'imagine que ça ne se refuse pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A voir pour la composition délirante de Margaret Rutherford ! :)

      Supprimer
  2. Il est savoureux cet extrait « so british »! :D
    Juste assez pour piquer ma curiosité et avoir envie de le voir. Je me dis qu’il faudrait que je me fasse des soirées cinéma avec de vieux classiques, j’adore cette atmosphère vieillotte et c’est vrai que Margaret Rutherford a l’air excellente ! Oh et la scène où elle tombe de sa chaise avec ce cri d’horreur, un délice! Entre le bouledogue et la jument...... ^^
    Super billet mon sweet colon d'marais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis certain qu'elle te plairait Margaret !!
      Amusante, exubérante... Tiens, ça me rappelle quelqu'un... ^^

      Supprimer
  3. C'est peu dire que ce film doit être peut connu, même des cinéphiles. De mon coté, à part le pont de la rivière Kwaï...

    RépondreSupprimer
  4. trop fort, inconnu sur l'Avenue...réparons cela rapidement ! ça donne envie de repartir avec une nouvelle opération de Cinétrafic !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'ils vous tente, je me ferai un plaisir de l'expédier sur l'Avenue !
      Je sais qu'il y sera en bonne compagnie... ;)

      Supprimer
  5. Je l'ai reçu aussi mais pour la chronique, c'est oups ! Tant pis... Sinon j'ai beaucoup aimé, c'est mignon et amusant. J'adore Margaret Rutherford et là je me suis régalée.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...