lundi 3 mars 2014

François Truffaut, Filmographie complète - Paul Duncan




Cet ouvrage abondamment illustré offre un survol complet de la filmographie de François Truffaut, un des cinéastes fondateurs de la Nouvelle Vague.

J’ai redécouvert avec intérêt certains de ses films les plus connus comme Les Quatre cents coups, Jules et Jim, L’Enfant sauvage, que j’aime beaucoup, ou Le Dernier métro et j’en ai découvert qui m’étaient moins connu ou totalement inconnu comme La Chambre verte. Le tout étayé de citations des propos du réalisateur ou de personnes l’ayant côtoyé, une mine d’informations sur sa vie et son œuvre.

Ce qui m’a le plus surpris dans cette lecture est le fait que Truffaut tombait vraiment souvent amoureux des actrices qu’il faisait tourner, Claude Jade, Françoise Dorléac, Catherine Deneuve ou encore Fanny Ardant et bien d’autres… L’homme qui aimait les femmes, un titre qui sied à merveille au réalisateur. 

« Comme Baecque et Toubiana le souligne dans leur biographie extrêmement détaillée, "infidèle, François Truffaut l'a toujours été, davantage par besoin de séduire et d'être aimé que par donjuanisme". En d'autres termes, il passe sa vie à quêter l'amour que sa mère lui a refusé, cherchant inlassablement à se montrer digne d'être aimé. »

Maintenant, je n’ai qu’une envie, revoir la plupart de ses films et découvrir enfin ceux que je n’ai jamais vus.
Encore une réussite pour Paul Duncan, déjà auteur d’un Hitchcock aux mêmes éditions Taschen, avec ce François Truffaut, Filmographie complète.




ISBN 978 3 8228 3210 3
96 pages
2008

12 commentaires:

  1. Je ne me lasse pas de revoir les Antoine Doisnel et autres merveilles de ce réalisateur. Cependant avec certains, j'ai vraiment du mal comme "l'homme qui aimait les femmes" ou "la chambre verte" que j'ai arrêté en cours de visionnage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai encore vu ni l'un ni l'autre...

      Supprimer
  2. Moi aussi, je tomberai amoureux de Fanny Ardant...

    RépondreSupprimer
  3. Un livre de plus à ajouter à mon pense-bête :)

    RépondreSupprimer
  4. "L'enfant sauvage" voilà un film qui m'a beaucoup marqué. Quand il apprend à l'enfant comment prononcer le mot L.A.I.T, une scène culte pour moi.

    Je connais peu finalement Truffaut et tu m'as donné envie de découvrir et redécouvrir certains de ses films.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du coup, moi aussi, j'ai envie d'en revoir.

      Supprimer
  5. L'homme qui aimait les femmes....ah la la.............

    RépondreSupprimer
  6. Au moins dix films de Truffaut m'ont emballé. Et la citation sur les jambes des femmes, compas qui... de L'homme qui aimait les femmes est tout bonnement admirable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va vraiment falloir que je le vois !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...