lundi 26 juin 2017

Louis Jourdan, le dernier french lover d'Hollywood - Olivier Minne



« Le plus beau regard d’Hollywood appartient à la France, c’est le regard de Louis Jourdan… »

Lorsque l’année dernière j’ai eu envie de regarder Lettre d’une inconnue de Max Ophüls sur Arte, c’est avant tout parce que c’est l’adaptation du livre de Stefan Zweig. Aux côté de Joan Fontaine (la nouvelle épouse de Maxim de Winter dans Rebecca d’Hitchcock), j’ai eu la surprise d’y découvrir un Louis Jourdan vraiment convaincant. Je n’avais qu’un vague souvenir de lui dans un épisode de Columbo et dans son rôle de méchant dans le 13ème James Bond, Octopussy.

Il faut dire que comme Claudette Colbert avant lui, Louis Jourdan fait partie de ces français plus connus aux États-Unis que dans leur pays d’origine. Sa carrière faite de hauts et de bas, sans doute plus de bas que de hauts d’ailleurs, explique qu’il n’a pas durablement marqué les esprits, si ce n’est de quelques cinéphiles. Avec ce livre, Olivier Minne, qui l’a côtoyé les dernières années de sa vie, choisit de réparer cet oubli et de le remettre en lumière.

Alternativement, il nous fait partager ses rencontres avec le comédien, terré dans sa villa de Beverly Hills, ainsi que le récit de son ascension dans la cité des anges. En filigranes, ce sont les grandes années de l’âge d’or des principaux studios hollywoodiens qui s’écoulent au fil des pages jusqu’à leur lente mais inexorable chute. Au choix, on s’amusera ou s’indignera du pouvoir que ceux-ci exerçaient sur les comédiens. En cela, toute la partie évoquant le fameux producteur David O’Selznic (le succès d’Autant en emporte le vent, c’est en parti lui) dont Jourdan fut le poulain est édifiante.

Outre un réel talent de conteur, Olivier Minne a une vraie tendresse pour son sujet qui transparait tout au long du livre sans pour autant occulter la complexité du personnage. Celui qui fut élu « l’homme le plus séduisant du monde », Jourdan se révèle bien plus passionné par la littérature et par la musique qu’il ne l’a jamais été par sa carrière. C’est d’ailleurs bien souvent sur les conseils de sa femme (un sacré personnage cette Quique) qu’il acceptait un rôle.

De plus, si le comédien se montre volontiers cabot et parfois confondant de mauvaise foi, il nous régale de son franc-parler quand il n’hésite pas à tacler ses partenaires de tournage. Outre ceux dont il refuse carrément de parler, certains en prennent pour leur grade, notamment Joan Fontaine «C’est bien simple, de toute façon personne ne la supportait. Même sa sœur, Olivia de Havilland, la  détestait », avec une mention spéciale pour James Dean, « le petit imbécile » dont on sent une inimitié encore bien vivace. Querelles d’égaux entre beaux gosses à l’avenir prometteur ? Allez savoir… 

« Il en va de l’amitié comme des jardins. Sans entretien, les herbes folles envahissent l’ensemble et étouffent les essences les plus fragiles. » 

Avec ce pavé de 600 pages à la narration fluide et vraiment prenante, Olivier Minne signe une biographie convaincante qui se dévore sans temps mort.




 Merci à Babelio et aux Éditions Séguier !
ISBN 978 2 84049 725 7
608 pages
2017
22,90€

16 commentaires:

  1. Ah oui, pas désagréable à regarder ^_^

    RépondreSupprimer
  2. Hummm, mais c'est qu'on en ferait bien son 4h de ce beau mec !!!

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir manU, pour moi Louis Jourdan, c'est Lettre à une inconnue de Max Ophüls avec Joan Fontaine (justement): un chef d'oeuvre. Et puis il était bien en "méchant" dans Octopussy, un Bond avec Roger Moore. Et côté vie privée, il a vécu une tragédie avec la mort de son fils mort à 30 ans d'une overdose tout comme le fils de Charles Boyer suicidé à 21 ans (à la roulette russe). Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dasola, je ne doutais pas que la cinéphile que tu es connaisse Louis Jourdan !
      Une tragédie que la perte d'un enfant...

      Supprimer
  4. Moi, j'avoue mon ignorance. Quand tu semais tes citations sur Louis Jourdan, j'avais presque honte de les lire, putain je connais pas ce type alors qu'il a l'air aussi célèbre, un regard presque à commander un café... Juste l'air, ouf, me voilà rassuré, je ne suis pas cinéphile mais je reste de cette planète.

    Bon et si j'allais regardé le replay de Fort-Boyard en attendant la rediffusion d'Octopussy...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je doute qu'Octopussy soit son meilleur rôle...

      Supprimer
  5. "L'homme le plus séduisant du monde"..... j'veux bien t'croire quand on voit son beau regard "ténébreux" (c'est le mot qui me vient à l'esprit ^^)... :P
    J'en connais certains qui ont aussi ce genre de regard puissant... ;-)
    Me reste juste à revoir Octopussy et Columbo, moi qui suis fan des deux séries j'avais même pas fait le lien avec l'acteur leu!
    Merci pour la belle découverte mon kinG! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a toujours un sacré pouvoir d'attraction sur la gente féminine à ce que je vois ! Pareil, quand je lisais le livre, plusieurs femmes m'ont demandé qui c'était "ce beau mec" !! ^^

      Supprimer
  6. Inconnu à mon adresse ... Merci pour la découverte. C'est vrai qu'il a un regard ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas à le découvrir dans Lettre d'une inconnue si tu en as l'occasion.

      Supprimer
  7. Je me souviens très bien de ce French Lover mais je n'ai aucun souvenir de ses films. Il était vraiment très beau !

    C'est très étonnant qu'Olivier Mine écrive une bio, je ne savais pas qu'il avait des talents d'écrivain et tout le bien que tu en dis me donne envie de découvrir l'auteur et redécouvrir l'acteur !

    crÔa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais le premier surpris et j'espère qu'Olivier Minne ne va pas s'arrêter là, ce serait dommage...

      Supprimer
  8. Pour ma part, j'ai prévu cet été de lire une biographie de Marlon Brando... pas mal non plus :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà qui pourrait tout à fait me plaire !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...