dimanche 13 mars 2016

Vide-grenier du dimanche ou presque... (7)



La saison des vide-greniers est repartie depuis dimanche dernier. Rien trouvé la semaine passée ni ce matin. Enfin, trouvé si mais trop cher donc pas pris !

Par contre ce matin, juste à l’entrée du vide-grenier, avait lieu un vide-maison. Cette pratique se développe de plus en plus depuis quelques années. Coup de chance, dans celle-ci, plein de livres m’attendaient.

D’impressionnantes collections de livres reliés, Victor Hugo, Musset ou encore Les Mémoires de guerre du Général De Gaulle. Voilà qui aurait fait le bonheur de feu mon grand-père… Je ne suis pas vraiment amateur de livres reliés et je n’ai pas la place chez moi. La pièce contenait des centaines de livres, des collections de Simenon ou Les Jalna de Mazo de la Roche devant lesquels une petite affichette manuscrite indiquait « Tous les livres sont gratuits ou à votre guise :) » 

Dans un angle de la pièce, une petite table recouverte d’un vieux drap blanc a davantage retenu mon attention. Des biographies, des romans de Jean-Louis Fournier et quelques beaux-livres.

Je suis donc reparti avec Veuf, La servante du Seigneur, Ma mère du Nord sorti en octobre 2015, Lino Ventura, Une leçon de vie de Clelia Ventura, Femmes du cinéma français de Noël Simsolo et enfin, une vieille édition d’Autant en emporte le vent de 1938. J’en déjà ai 4 ou 5 mais je n’avais pas celle-ci.

Je suis donc reparti aux anges, tout en laissant un petit quelque chose, mais tout de même un peu chafouin en pensant à tous ces livres qui en dépit de leur gratuité n’allaient sans doute pas trouver preneur…


Bon dimanche & à bientôt !
 

14 commentaires:

  1. Je t'envie le volume de "Autant en emporte le vent" ... Wouah, qu'il est beau !

    RépondreSupprimer
  2. Oh j’aime bien cette idée des vides-maisons, c’est incroyable toutes les trouvailles qu’on y fait!
    WOWWWW!!! « Tous les livres sont gratuits ou à votre guise » - My god t’as dû être comme un enfant à la veille de Noël! Trop l'fun!
    Depuis un bout de temps que j’ai envie de découvrir Jean-Louis Fournier, j’aurais sauté sur Ma mère du Nord. Elle a l’air superbe ton édition d’Autant en emporte le vent! Y'a d'autres beaux billets en vu :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup Jean-Louis Fournier, ça tombe bien !
      Elle est superbe oui, trop content !

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas les vides-maisons, je trouve l'idée très sympa. C'est l'équivalent de la découverte du Graal pour un lecteur une maison comme celle-ci :) Bonnes lectures manU !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça se fait de plus en plus par ici.
      Merci ! :)

      Supprimer
  4. Un petit "chafouin" ! Ben je ne connais pas cette expression.
    Génial pour cette édition de 1938, quelle chance ! Tu penses qu'elle peut valoir un prix ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucune idée ! La valeur des livres, c'est très aléatoire...

      Supprimer
    2. La valeur d'un livre ne vaut-elle pas celle de l'âme qu'on lui transmet et de ses pages qui nous ont remuées...

      Supprimer
    3. Je n'aurai pas dit mieux...

      Supprimer
  5. 1938? Une des premières éditions alors? Le livre est sorti en 1936 en anglais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la réflexion que je me suis faite. Il va falloir que j'étudie la question. J'ai peut-être déniché un trésor...^^

      Supprimer
  6. Tu vas avoir le choix parmi les titres de Fournier ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je n'avais aucun des trois, ça tombait bien !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...