mardi 2 juin 2015

Shining - Stephen King



"- Danny ! Viens ici, petit voyou ! Viens recevoir ta raclée, comme un homme !"

Jack Torrance, écrivain raté et alcoolique avéré, accepte un poste au cœur des montagnes rocheuses du Colorado. Accompagné de sa femme Wendy et de son fils Danny, il va être gardien de l’hôtel Overlook pour les mois d’hiver. Une escale de solitude qu’il espère propice à la création littéraire. Mais l’Overlook n’a pas dit son dernier mot. En plus, il s’avère que Danny a un don étrange, le "shining" ! Le cauchemar est déjà commencé… 

Shining, c’est d’abord pour moi le film de Kubrick que j’ai vu des dizaines de fois. Il était temps de découvrir enfin le livre de Stephen King. Une lecture forcément émaillée de comparaisons entre les deux œuvres.

L’Overlook est finalement peut décrit ce qui laisse une grande place à l’imagination. On en apprend plus sur son histoire, son passé. C’est un personnage à part entière au coeur de l'histoire. Danny, lui, est le véritable héros ce qui est moins le cas dans le film. 

Shining est un roman sur l’alcoolisme, sur ses ravages sur la cellule familiale. King connait le sujet, il en parle parfaitement. Tout sonne juste.  Quand enfant, on a côtoyé un adulte alcoolique, on reconnait et on comprend les craintes de Danny, ses angoisses à l’idée que ressurgissent les périodes où son père "faisait le vilain"… C’est aussi un roman sur la possession, outre l’alcool, Jack Torrance est possédé par l’Overlook qui s’insinue en lui comme un poison coulerait dans ses veines.

Une fois de plus Stephen King nous embarque avec son écriture addictive pour ne plus nous lâcher avant un final à la hauteur de la tension qui habite tout le roman. Le bruit du maillet qui siffle dans les airs résonne encore dans mes oreilles…


L'Overlook hotel selon Kubrick...

Le Livre de Poche
ISBN 978 2 253 15162 3
575 pages
1977 / 1979
7,60€

12 commentaires:

  1. N'est pas le King qui veut...
    Bien que le film de Kubrick soit culte à mes yeux, l'original littéraire se vaut aussi. Un grand King pour un roman sur l'alcoolisme et la peur. Et même si l'imaginaire m'oblige à regarder Jack Torrance sous les traits de Jack Nicholson.

    J'ai essayé la suite avec le Dr Sleep, sans accroché au début. Une tentative sur tablette qui me fait dire que je ne suis plus assez jeune pour cette technologie et que je préfère encore l'odeur du papier et faire tourner les pages avec mes doigts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais très envie connaître les deux œuvres et comprendre enfin ce qui que King pouvait ne pas aimer dans l'adaptation de Kubrick. Je comprends mieux maintenant, il y a de vraies différences.
      Impossible en effet de ne pas voir Jack Nicholson ! Et puis même si le personnage est différent du film au livre ou vice versa, pourquoi s'en priver...
      Commencer une lecture sur tablette par un bouquin de plus de 700 pages, c'est de la folie !! ^^

      Supprimer
  2. J'ai encore le regard angoissant, terrifiant, pervers de Jack Nicholson coincé dans ma mémoire !! Mon Dieu faite moi oublier ce regard, ce personnage, cette scène horrible de ma tête !!!!

    Non manU décidément pas pour moi

    au secouuuuurssssssssssssssss !!!

    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends. La preuve que c'est un acteur formidable. :)

      Supprimer
  3. J'aime autant le livre que le film bien qu'il s'agisse de deux œuvres totalement différentes. J'ai également beaucoup aimé Docteur Sleep qui est très différent de Shining, c'est vrai mais que j'ai trouvé tout aussi addictif :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime également les deux.
      Je suis justement plongé dans Docteur Sleep...

      Supprimer
  4. J'ai toujours peur d'être trop chochotte pour attaquer King alors que vraiment j'ai envie....Il m'en faudrait un qui soit un peu light sur l'hémoglobine ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dolorès Claiborne !
      Je te conseille le livre, formidable, et le film, non moins formidable, avec l'excellente Kathy Bates.
      Je ne m'en lasse pas...

      Supprimer
  5. Je garde un excellent souvenir de ce roman, lu il y a longtemps maintenant. J'avais adoré sa lecture dans le noir, protégée que j'étais par mon armée de peluches regroupées sur mon lit. J'étais ado alors, et je crois que je n'ai jamais retrouvé le King de cette époque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien de tel qu'une "armée de peluches" pour se sentir en sécurité ! ^^

      Supprimer
  6. Le beau billet que j’avais si hâte de lire… :-) Comme tu le sais, j’ai bien dû voir ce film une dizaine de fois sans jamais me lasser, alors je ne peux pas passer à coté du livre! Chaque fois j’ai l’impression de découvrir de nouveaux éléments, ou bien c’est mon regard qui change, l’état d’esprit dans lequel je me trouve quand je le regarde. En tout cas il y a toujours l’adrénaline qui coule à fond dans mes veines et un recoin d’oreiller pas trop loin ^^ « Danny, I'm coming”, pfff quand j’entends ces mots-là j’ai le cœur qui bat à toute allure! Tu me donnes tellement envie de découvrir le livre rien que pour voir les différences et approfondir d’autres facettes du film, comme L’Overlook que je n’avais jamais vu comme un personnage à part entière, la fin qui est aussi différente d’après ce que tu me disais et le personnage de Danny qui vaut la peine d’être approfondi. Kubrick et King quand même… À lire quand j’aurai envie d’un grand moment de frissons! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attends maintenant ton avis avec impatience...

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...