mardi 30 juillet 2013

Sad Girl

Kan Takahama

Casterman
ISBN 978 2 203 04063 2
87 pages
2012

(Lecture partagée avec Cristina)





Mes impressions: 

En dépit d’une couverture et d’un titre aux couleurs girly, ce manga ne donne pas dans la légèreté, loin de là.

Shiori, l’héroïne, réchappe d’une overdose de somnifère. Elle fuit un mari alcoolique et se réfugie chez sa meilleure amie de l’époque de la fac qui va l’initier à d’autres plaisirs illicites. Ensuite, elle va retrouver un ancien petit ami qui en fait voit plus en elle une bonniche pour lui et une nounou pour ses enfants qu’autre chose. Ce n’était qu’un début, au final, il va se révéler bien plus abject… Quant à son retour chez sa mère placé sous le signe de Dieu, "Oh my God !"

Prenez drogue, alcool, et autres paradis artificiels, ajoutez-y prostitution, inceste, violence, fanatisme religieux et la descente aux enfers sera complète. Secouez le tout et vous obtenez une histoire bien lourde durant laquelle quelques images de quiétude, trop peu nombreuses, permettent de sortir un peu la tête de l’eau pour reprendre une bouffée d’oxygène bienvenue.

Une histoire sans doute un peu "too much" pour être réellement convaincante et dans laquelle je ne me suis jamais véritablement senti en empathie. On traverse tout ça avec un certain détachement au détriment de la moindre once d’émotion. Mais je suis peut-être sans cœur ! 

Sad Girl… Sick Sad World…



 
 

10 commentaires:

  1. Tu as le cœur trop léger - ou trop pur - pour apprécier drogues, alcools, prostitutions et incestes... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis un ange, c'est bien connu...^^

      Supprimer
    2. Un ange ??

      Sans commentaire ^^ ;)

      Supprimer
  2. J’ai eu ce même ressenti ambigu. Je ne saurai te dire si j’ai aimé ou pas. Ce livre m’a tenu jusqu’à la fin par un sujet intéressant et un graphisme agréable. A chaque page j’espérais un retournement et puis non ! Jolie lecture mais au final j’étais un peu déçue, agacée par le personnage. Mais je ne m’arrêterai pas à cette histoire, je suis curieuse et presque sure que cette auteure mangaka nous réserve de belles surprises ….

    Néanmoins auteure à découvrir ...


    RépondreSupprimer
  3. Mouais, je ne sais pas si ce genre de thématique ma plairait en manga. Je préfère de loin me replonger dans les romans de Murakami Ryu.

    RépondreSupprimer
  4. Ça me semble en effet faire beaucoup de noirceur pour un seul manga. Sans faire dans l'optimisme forcené, un peu d'espoir ne fait pas de mal...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, je n'aurais pas dit mieux ! :)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...