mardi 6 février 2018

Elle s'appelait Françoise... - Catherine Deneuve & Patrick Modiano



La rencontre avec certains livres se fait parfois de manière étonnante.

Un jour, en surfant sur le net, je tombe sur un livre consacré à feu Françoise Dorléac signé par sa sœur Catherine Deneuve et… Patrick Modiano. Intrigué par la présence de ce dernier dans un projet plutôt « people » et attiré par la superbe couverture, j’ajoute ce livre à mon pense-bête. Elle s’appelait Françoise… 

Quelques mois ou années plus tard, un samedi soir, je repense à ce livre et cherche à me le procurer sur un site de ventes d’occasion. Le prix me freine un peu et je me dis que je le trouverai peut-être un jour dans un de mes vide-greniers dominicaux, on peut rêver…

Le lendemain matin, à la fraiche, direction un vide-grenier pas loin de chez moi. Je farfouille sur le stand d’un pseudo bouquiniste. Je dégote un superbe livre sur Coco Chanel aux Éditions de la Martinière pour une poignée d’euros. Mon achat réglé, je quitte le stand quand, dans un carton camouflé sous un autre, j’aperçois une photo à dominante bleue. Je pense tout de suite au livre recherché la veille. Non, ça ne peut pas être lui. Je soulève le carton et si, c’est bien lui et en parfait état ! Je retourne vers le vendeur en quête du prix. « Il est 6€ mais pour vous ce sera 5 ! » Vendu !

Quelques mois passent. Vendredi, je range des livres et retombe sur ce livre dont je veux parler depuis un moment. Je l’ai lu et aimé mais comme tant d’autres, il est passé à la trappe sans que je fasse de billet. Je le mets de côté. Il faut que j’en parle.

Samedi soir 18h15, le lendemain donc, je mets France Inter pour écouter Ça peut pas faire de mal, l’émission de Guillaume Gallienne. Catherine Deneuve est son invitée pour lire des passages d’œuvres de Patrick Modiano. Un des premiers extraits lu est tiré de ce livre ! Hasards et coïncidences… 

« Telle était aussi Françoise Dorléac. A la fois timide et audacieuse. Les gestes abruptes mais d'une souplesse d'algue. L'extravagance mais aussi les tourments secrets. Légère, éblouissante et le regard quelquefois triste. On n'était jamais sûr de bien connaitre son visage. Tout en contrastes, en inquiétudes, de celles qui font le scintillement des étoiles. » 

Le livre s’ouvre sur un texte signé François Truffaut. Le réalisateur et la comédienne se sont aimés. Il l’a fait tourner dans La Peau Douce. Un film superbe. Un grand film trop méconnu. Regardez-le !

Puis c’est au tour de Patrick Modiano de se souvenir de la comédienne. Un texte mélancolique d’une dizaine de pages sur la mémoire, sur les souvenirs, forcément. Sur ce qui la lie à elle.

Enfin c’est à Catherine Deneuve d’évoquer sa sœur ce qu’elle avait toujours refusé jusqu’alors. L’échange se fait avec la réalisatrice Anne Andreu à l’occasion d’un documentaire consacré à la comédienne. Documentaire dont ce livre publié chez Canal + Éditions  en 1996 est tiré. Une  nouvelle version est ressortie chez Michel Lafon en octobre 2017.

La voix grave de  Françoise Dorléac se rappelle à nous. On découvre son caractère bien trempé, son intolérance parfois, ses fragilités, son manque d’assurance, ses doutes.

Agrémenté de superbes photos, c’est un très bel hommage qui donnera envie de découvrir ou redécouvrir cette comédienne trop tôt disparue. Un livre tout en émotions, la douleur de la perte dont on ne se remet jamais vraiment, le chagrin d’une sœur, les souvenirs, joyeux aussi…

www.michel-lafon.fr

Pour réécouter Ça peut pas faire de mal de samedi dernier, cliquez ICI !   

Canal+ Éditions
ISBN 2 226 08838 5
128 pages
1996
- €

18 commentaires:

  1. Il y a des livres, on ne peut leur échapper! ^_^

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour manU, un livre à emprunter peut-être en bibliothèque. Je me rappelle quand ce livre est paru. Sinon, oui, La peau douce est un film à voir. J'avais beaucoup aimé. Je trouve que certains films de Truffaut se bonifient avec le temps comme La peau douce ou La sirène du Mississippi. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait que je revois La Sirène du Mississippi...

      Supprimer
  3. Magnifique ton histoire. J'adore quand les gens se racontent à travers de petits détails de la vie. J'adore surtout ce genre de petits détails qui font une vie. J'ai pas forcément envie de lire ce livre, trop loin de mon univers, mais j'adore te lire sur cet instant de vie, ces coïncidences, ces envies, cette histoire, ce billet qui en fait un grand Billet pour une belle Histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire qui pourrait bien m'encourager à raconter encore plus ce genre de petites histoires... ;)

      Supprimer
  4. Ah c'est étonnant de retrouver Modiano dans ce style de livre, je trouve. Elles me fascinent un peu, les deux sœurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très étonnant oui et sa contribution contribue à l'intérêt de ce livre...

      Supprimer
  5. hi hi j'adore la photo avec les jumelles, une comédienne à découvrir, je connais les fameuses "Demoiselles de Rochefort" et bien sûr Catherine Deneuve !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis amusé avec ce clin d’œil des jumelles et j'ai réalisé près que je n'ai même pas cité Les Demoiselles de Rochefort tellement Françoise Dorléac est associée à ce film, sans doute le plus connu...

      Supprimer
  6. Un enchaînement de bonnes circonstances, que tu as eu la gentillesse de partager, pour nous faire découvrir un livre sans doute intéressant. Si ta bonne fée m'accompagne un jour sur un marché aux livres, peut-être que je tomberai aussi sur une perle ... livresque.
    Bonne journée, FLaure

    RépondreSupprimer
  7. Qu'il est beau ce billet mon kinG, écrit avec douceur et poésie. « Hasards et coïncidences » ... C’est tout toi « ceu leu » avec tes virées chez les bouquinistes ! Et je parle en connaissance de cause :D
    Hâte d’en faire d’autres avec toi ! <3
    BB xx

    RépondreSupprimer
  8. Un bien joli billet touchant sur ton expérience et sur l'actrice !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...