dimanche 24 décembre 2017

Le Noël de Maître Belloni - Hubert Ben Kemoun & Isabelle Chatellard



En cette veille de Noël, « le givre [a] dessiné des étoiles bizarres sur les vitres sales de l’atelier de Maitre Belloni. » Au fond de son lit, le marionnettiste fiévreux semble tout près de rendre l’âme. Le froid a eu raison du feu de cheminée, envahissant l’âtre et l’ensemble de la pièce.

Quand elle se réveille, la Belle au bois dormant réalise que le vieil homme n’a même plus la force de bouger. Inquiète, elle réveille Blanche Neige et les sept nains, le petit Chaperon rouge,  Mère-Grand et le loup, la magicienne Uzi et tous les autres. Que faire ? Si ce n’est quelques copeaux, il n’y a plus de bois pour alimenter le feu !

N’y tenant plus, prête à tout pour sauver son créateur, la Belle au bois dormant s’arrache un bras, le dépose sur un petit tas de copeaux dans la cheminée froide, puis la Princesse Aurore une jambe, qui une main, qui une épaule… Quand Pinocchio propose son nez, Cendrillon a la bonne idée de lui dire de raconter un mensonge et son nez se transforme en « une belle et grosse buche de châtaigner. »

« Ce fut un feu magnifique. Il fredonna toute la nuit son ardente chanson et il chantait toujours, lorsqu’au matin, Maitre Belloni s’éveilla guéri. » 

Stupéfait en découvrant ses marionnettes mutilées, le vieux marionnettiste comprend vite ce qui s’est passé. Saisissant sa hache, il part en forêt chercher du bois pour tous les réparer. De retour, il s’attèle à la tâche tandis que le nez de Pinocchio brule toujours dans la cheminée. Ses marionnettes reconstituées, toutes installées autour de la table, le vieil homme réalise qu’avec tout ça, il n’a pas pu préparer le repas de Noël. La magicienne Uzi s’empare alors du nez du pantin, le dépose au centre de la table, le caresse de sa main et le transforme en une succulente buche parfum chocolat châtaigne.

« On dit que c’est en souvenir de cette nuit étrange et belle, qu’on mange une buche à Noël et que, parfois, elle a goût si agréable, si délicat, de la châtaigne. »


J’ai beaucoup aimé ce joli conte de Noël, d’où mon envie de  vous le raconter dans sa totalité. Une histoire touchante, agrémentée de quelques jolies tournures. S’il existe deux versions de ce livre, dont une plus récente illustrée par Olivier Desvaux aux Éditions de l’Élan vert, ma préférence va à celle illustrée par Isabelle Chatellard dans la petite collection Castor Poche de Flammarion.

Joyeux Noël à toutes et à tous !

ISBN 2 08 162840 6
30 pages
1998
4,50€
Dès 5/6 ans 

8 commentaires:

  1. Joyeux Noël.
    Les illustrations semblent très jolies.
    A bientôt, FLaure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très jolies oui.
      Bonnes fêtes à toi FLaure.

      Supprimer
  2. J'espère que tu as passé un bon Noël! Ce conte a l'air très sympa!

    RépondreSupprimer
  3. Une jolie histoire de Noël, même si j'ai du mal à croire en sa magie... Joyeux Noël... ah je suis en retard, la faute à la vodka glacée...
    Mais cela te représente bien de nous présenter de beaux moments en ce jour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les fêtes de fin d'année m'angoissent alors je conjure le sort avec ces petites lectures... ;)

      Supprimer
  4. Un très beau conte on dirait bien que tu nous présentes avec enthousiasme. Re-Joyeux Noël à toi aussi mon kinG <3

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...